Nicolas Michel a réintroduit le tournesol dans sa rotation voilà 5 ans. Principalement pour casser le cycle des bioagresseurs. Exploitant à Villemotier dans l’Ain, ses sols sont plutôt hydromorphes et il a la chance d’avoir peu d’oiseaux et de lièvres. Le tournesol était donc la culture de printemps idéale pour récolter tôt et ainsi bénéficier plus fréquemment à l’automne de fenêtres propices à travailler sur un sol bien ressuyé pour implanter ses céréales d’hiver.

« Une gestion difficile des liserons m’a orienté depuis deux ans vers la solution Express’Sun avec la variété P64HE118. J’ai donc pu faire un traitement en post-levée et cette année encore mes parcelles sont restées très propres », explique Nicolas.

Ses 15 ha de tournesol, récoltés le 15 septembre, ont rendu 32 q/ha à 7 %, lui permettant de dégager une marge brute de 501 €/ha.

En savoir plus sur Express’Sun