Peut-on sécuriser une marge en maïs supérieure à celle d’un colza/blé/orge sur des terres à faible potentiel dans un contexte de coupure récurrente d’eau fin-juillet/début août ? Oui, on le peut !
Avec un ultra-précoce, par exemple un indice 200, conduit en Sem’Expert Marge. Grâce un cycle très court, l’hybride obtient rapidement une humidité de grain suffisante pour supporter les coupures d’irrigation fin juillet/début août.

Un exploitant de Chalais dans l’Indre nous a contacté en 2020 car il était sûr que Pioneer aurait la solution. Il a ainsi installé un pivot dans une parcelle de 16 ha pas extraordinaire, avec un sol argilo calcaire, pour passer en monoculture de maïs et remplacer sa rotation colza/blé/orge qui n’était plus du tout rémunératrice. Il cherchait le bon hybride pour remplir son objectif.
Et effectivement, il a été convaincu par un de nos ultra-précoces : le maïs recevra de l’eau de début avril jusqu’à fin juillet, ce qui est bien suffisant pour passer en toute sécurité les phases sensibles et sécuriser le potentiel jusqu’à la coupure de l’irrigation pour une belle marge.