Cette année, le GAEC de Montoux a décidé de tester P8888, un hybride m3. « Ce qui nous a plu, c’est sa souplesse d’utilisation », dit Patrice Revelut, un des associés. « Il se sème aussi bien tôt que tard après un ray-grass ou un méteil. En jouant sur la densité on pilote la quantité d’amidon qui se retrouvera dans la ration. Et surtout avec P8888, on peut viser une récolte à maturité physiologique du grain et plus à 32 % MS/ha, ce qui est tout nouveau pour nous », explique Patrice.

Pourtant cette année, le GAEC s’est retrouvé obligé d’ensiler précocement leurs m3, autour du 10 août, à cause des conditions climatiques. Il n’a donc pas pu profiter à plein du potentiel m3 qui a été confirmé par deux pesées géométriques, la première avant la récolte et la seconde 10 jours après. « 3,5% de MS en plus entre les deux dates et on gagne une tonne de MS/ha et 25 % d’amidon, regrette Patrice, il aurait fallu ensiler autour du 25 août pour profiter de tout le potentiel m3 ».

En savoir plus sur M3