Décidément, le maïs Sem’Expert Dry n’en finit pas de convertir des agriculteurs, même les plus réticents. Par exemple, il aura suffi à cet agriculteur vendéen, réticent au départ, de le voir chez des voisins pour vouloir en faire sur une parcelle de 4 ha en IPSH5. Aujourd’hui il dit « waouh je ne regrette pas il est superbe ! ».

Il attend désormais la récolte aux normes pour aller prêcher la bonne parole chez les agriculteurs alentours.