En 2021, des agriculteurs qui ont pu profiter des prix de soudure ont réalisé des marges très supérieures à la moyenne. Par exemple, au meilleur du marché et dans de bonnes conditions, un maïsiculteur à 80 quintaux/ha a pu réaliser jusqu’à 800 €/ha de plus qu’en année « classique ».

Si vous aussi vous voulez accéder aux marchés de soudure, c’est-à-dire fin août début septembre 2022, vous devez être en mesure de récolter certaines parcelles précocement avec un maïs aux normes, ou avec l’humidité la plus faible possible.

Pour répondre à ces exigences, nous avons le Sem’Expert Dry : un maïs à cycle précoce, développé pour les parcelles non irriguées à potentiel bas ; il garantit 15 % d’humidité au 15 septembre. Et pour le conduire avec vous, votre référent local Pioneer. Avec Sem’Expert Dry, vous êtes prêt à saisir les prochaines opportunités de soudure.

Lisez ou relisez l’intégralité de l’article « Comment saisir les opportunités de soudure » paru dans votre livret 2022.