Vous êtes nombreux à considérer que pour un semis direct, il est préférable d’attendre les températures atmosphériques du mois de mai plutôt que celles du mois d’avril. Plutôt glaciales cette année, avouons-le.

Pourtant que l’on soit en semis conventionnel ou en semis direct, notre approche Sem’Expert recommande d’aller semer dès que les conditions sont réunies. Ce qui importe dans ce cas, c’est plus la température du sol que la température atmosphérique.

C’est pour cela que le semis direct a été déclenché le 19 avril à Doazit (40). Ce qui procure un autre avantage à l’agriculteur  : il pourra récolter durant la première quinzaine de septembre, ce qui lui laissera tout le temps nécessaire pour bien préparer son sol pour la céréale suivante.