Dominique Sublet exploite une parcelle d’une dizaine d’hectares à St-Symphorien d’Ozon (69). Il y rencontrait des problèmes de graminées en sortie d’hiver qui pénalisaient sa rotation colza/blé/orge. Une parcelle à faible potentiel, plutôt filtrante, avec des cailloux en profondeur et « qui n’avait jamais reçu de maïs ».

« On n’arrivait plus à désherber, il fallait absolument faire une culture de printemps, d’où l’idée du Sem’Expert Dry qui nous a permis de casser le cycle de ces adventices » raconte Dominique Sublet. Pour préparer sa parcelle, il a fait un désherbage pour tuer les graminées, un déchaumage, a labouré puis a fini la préparation du sol au vibroculteur. Il a apporté 100 kg/ha de potasse car les autres nutriments minéraux étaient en quantité suffisante.

« J’ai semé le 26 mars le Sem’Expert Dry à 83 300 pieds/ha. C’était une bonne expérience de semer une variété précoce. Comme la floraison était bien précoce, on a évité les canicules et on n’a pas eu d’avortements » explique M. Sublet. La parcelle a rendu 65 q/ha à 16 % d’humidité. « Plutôt satisfait » conclut Dominique Sublet