C’est le début des semis dans le Grésivaudan. Un Sem’Expert Dry implanté dans une parcelle de 4 ha, une mauvaise terre très drainante de potentiel 60/70 q/ha, a rendu 100 q/ha en 2021 grâce aux bonnes conditions climatiques. Devant ce bon résultat, l’exploitant, installé à Goncelin en Isère, a décidé d’y implanter à nouveau un Sem’Expert Dry en se fixant l’objectif de 80 q/ha à récolter aux normes fin août/début septembre cette année.

« Pour atteindre cet objectif, nous avons préféré cette année P8521 LumiGEN Standard, l’hybride Sem’Expert Dry le plus précoce (indice 220), pour s’assurer qu’il fleurisse le plus tôt possible, explique Christophe, le référent Pioneer de l’exploitant. Il a réalisé un semis très précoce pour la région, où l’on sème plutôt d’habitude fin avril. Il a donc semé à 100 000 grains/ha pour supporter d’éventuels coups de froids de début avril, conclut Christophe. »