Bruno Pagnoud est exploitant à St Pierre de Chandieu. Cette année, il a décidé de faire du Sem’Expert Dry sur une parcelle non irrigable qui présente des problèmes de ray-grass à cause d’une rotation courte colza/blé/orge.

« Mon premier objectif est de casser le cycle d’adventices et de limiter le poste désherbage pour le blé qui suivra » explique Bruno. Sur son maïs, il a apporté 100 unités d’azote et appliqué un mélange de 3 herbicides de post-levée précoce, « pour un coût total de fertilisants et d’herbicides de 130 €/ha ».

« J’espère faire au moins 60 q/ha, qui seront récoltés à 15 % d’humidité grâce à la conduite Sem’Expert Dry » ajoute-t-il. « Avec 0 € de frais de séchage, ma marge devrait être d’au moins 450 €/ha ». Affaire à suivre en septembre.

En savoir plus sur Sem’Expert Dry

s27-se