Je m’appelle Maxime Gouze, j’ai 29 ans. Je suis agriculteur à Coublucq en Nord Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques. Je me suis installé avec ma sœur Lucile en 2012 sur l’exploitation familiale qui appartenait auparavant à mon père. Nous possédons 60 hectares de SAU, dont 45 ha de cultures composées de 40 ha de maïs dont 30 en irrigué et 15 hectares de prairie pour l’élevage bovin de la race Bazadaise. Nous élevons également 40 000 poulets par an, dont 30% de la production est destinée à la vente directe dans 2 magasins de producteurs de la région paloise dans lesquels je suis également associé.

 

Cultiver la performance au rugby comme au champ

Je pratique le rugby au sein du club Nord Béarn. Cette passion je la cultive depuis que je suis tout petit, grâce à mon père qui m’a formé durant toute ma jeunesse. C’est grâce au rugby que j’ai fait la rencontre de Guillaume Fontan en 2010 et que nous sommes devenus amis.
Guillaume, qui travaille chez Pioneer, me suit également sur mes maïs et me guide pour atteindre les objectifs de rendements que je me suis fixés : 200 quintaux/ha.

Le rugby c’est comme mon métier d’agriculteur : il faut être combatif. Dès qu’on prend une claque, il faut arriver à se relever pour atteindre l’objectif qu’on s’était fixé au départ.

Mon tour de plaine avec Guillaume dans mes maïs

Nous sommes le 18 septembre 2019. Guillaume m’a rejoint sur ma parcelle de maïs à très haut rendement Pioneer. J’ai semé la variété P0937 le 20 avril dernier. C’est un hybride conçu spécialement pour les parcelles irriguées et qui a le profil idéal pour déplafonner les rendements. J’espère atteindre les 32% d’humidité souhaités entre le 10 et le 15 octobre pour les récolter entre 25 et 28% d’humidité maximum fin octobre. Je souhaite atteindre les 200 qx /ha d’ici l’année prochaine. Mes maïs sont très verts en raison de l’apport en azote que j’ai effectué. Ils ont une bonne régularité, les épis ont bien programmé (800 grains par épis !), et on ne constate pas d’avortement malgré les 40°C que la région a connu cet été durant la floraison. Il n’y a également pas de maladie, ni de pression ravageurs. Mon objectif pour cette année est d’atteindre les 180 qx/ha. Un très bon résultat que je découvrirai lors de ma récolte les 29 et 30 octobre prochains.

Objectif 200 quintaux en 2020

Pour déplafonner encore mes rendements en maïs, tous les paramètres doivent être calculés. Je pense que je serai en mesure d’atteindre les 200 qx/ha souhaités l’année prochaine en augmentant la densité de 5 000 à 10 000 pieds pour atteindre 83 000 voire 88 000 pieds/ha. Je piloterai avec précision ma culture aidé par une sonde qui sera placée sur ma parcelle. Ce dispositif sera complété par le FIT Services, le logiciel Pioneer de suivi agronomique par photos satellite, sans oublier les précieux conseils de Guillaume qui m’accompagne du semis jusqu’à la récolte.

Résultats :
J’ai récolté mon maïs le mardi 29 octobre 2019 avec un très bon rendement à 181 qx/ha sur ma parcelle de 4 ha. Le taux d’humidité était parfait : entre 26 et 28%. Je resèmerai l’année prochaine la même référence de maïs Pioneer, cette fois-ci sur une parcelle de 16 ha avec une densité 5 000 pieds supplémentaires à l’hectare pour atteindre cette fois-ci je l’espère l’objectif des 200 qx/ha.