Alain Gaudin, exploitant à Chauvigny (86), a rallongé sa rotation colza/blé/tournesol avec du maïs, notamment pour éliminer des ray-grass devenus compliqués à gérer. Mais Alain voulait aussi sécuriser une marge/ha.

« J’ai opté pour un Sem’Expert Dry, avec le nouvel hybride P8556, pour limiter les frais de séchage. J’ai déclenché les semis le 26 mars malgré les températures froides. Et j’ai atteint tous mes objectifs : la parcelle est propre et j’ai fait une marge brute de 1 600 €/ha. Il est évident que j’implanterai en 2022 du Sem’Expert Dry sur mon exploitation. »