« Un semoir de 6 rangs qui sème 100 ha parcourt 210 km et sème environ 8 millions de graines. En semant 2,5 ha/h, ce même semoir applique 1000 € d’intrants/h dans le sol (semences, micro-granulés, engrais starter », explique Frédéric Merly, Agronome chez Pioneer.

C’est ce type de calcul, et le fait que « 50 % du potentiel de rendement se joue au semis », qui ont guidé à l’organisation des « Matinales Sem’Expert », des demi-journées consacrées à la préparation du chantier de semis avec un focus sur l’entretien et le réglage du semoir. Leur programme passe en revue tous les leviers qui permettent de réussir son implantation :

– Une bonne préparation du sol, pour notamment éviter l’hairpinning qui est un danger pour la germination ;
– Une bonne date de semis. La démarche Sem’Expert n’étant pas de semer tôt pour semer tôt mais de semer dès qu’il y a de bonnes conditions ;
– La bonne semence (génétique et qualité de semence) aux bonnes densités en fonction des différentes zones de potentiel des parcelles (modulation de semis) ;
– L’entretien et le bon réglage du semoir, notamment pour être sûr de semer à la bonne profondeur, tout en roulant à la bonne vitesse.

Les « Matinales Sem’Expert » ont déjà réuni plus de 200 agriculteurs. Pour en savoir plus, contactez votre référent local Pioneer.

Pour profiter d’une expertise pointue sur l’entretien et le réglage des semoirs, vous pouvez visionner les vidéos réalisées par Monosem. La première est accessible en cliquant sur ce lien.