Le retard pris en mai par les maïs est en train de se résorber ; comme le montrent les graphiques provenant des stations d’Ambérieux, d’Etoiles-sur-Rhône et de Chambéry, les UC sont proches des normales de saison. Un temps parfait pour le maïs qui peut continuer à pousser le jour grâce aux températures inférieures à 30 °C.

En photo, un Sem’Expert Dry dans un sol compliqué à faible potentiel près de Roussillon. Grâce à sa floraison précoce, tous les voyants sont au vert jusqu’au slag : il ne devrait pas manquer d’eau dans les 15 prochains jours.