Partout en France, du 20 juin au 10 août, les durées d’ensoleillement ont été inférieures aux durées des 10 dernières années. En moyenne, pour chaque station indiquée sur la carte, les cumuls des durées d’ensoleillement sur cette période ont été inférieures de 25 % au cumul moyen des 10 dernières années.

Le rayonnement solaire est utilisé comme source d’énergie par la plante au travers de la photosynthèse. La floraison et le début du remplissage sont les périodes du cycle du maïs où les stress sont les plus pénalisants (ensoleillement insuffisant, stress hydrique, carences en éléments nutritifs).

Les conditions météo du 20 juin au 10 août ont donc pu conduire à pénaliser le rendement significativement par la diminution du nombre de grains par épis. Par exemple, une étude publiée en 1988 avait démontré que lorsque le rayonnement solaire était réduit de 50% à floraison, l’impact sur le rendement était de -20%.