Gilles VK, agriculteur dans le Loiret, a été obligé de retourner une parcelle de colza. Seule solution pour préserver de la marge, faire un maïs.
Mais sa parcelle est très séchante et non irriguée. Il a donc choisi de faire du Sem’Expert Dry, « la manière de faire du maïs qui est la moins risquée« .