Protector est une démarche balisée entre vous et votre référent local Pioneer. Elle commence toujours par un diagnostic de la parcelle pour évaluer le risque de 4 pathogènes : phomopsis, verticillium, orobanche et mildiou.

En cas de risque faible à moyen, vous pourrez effectivement implanter un tournesol dont le résultat sera sécurisé par la démarche. En cas de risque moyen à fort, par exemple, en cas de rotations courtes et un antécédent maladie, votre référent local Pioneer va plutôt vous orienter vers un maïs Sem’Expert Dry pour casser le cycle des maladies et revenir en tournesol l’année suivante.

Vient ensuite le choix variétal. Les hybrides oléiques et linoléiques tagués Protector sont tous spécifiquement sélectionnés pour la démarche car ils doivent offrir un profil maladie très sécurisant, comme vous pouvez le voir sur le schéma. Certains hybrides Protector sont également des variétés résistantes aux traitements de semences, au cas où vous auriez des adventices à traiter.

Tous les hybrides Protector sont LumiGEN Premium : ils bénéficient d’un traitement de semences dernière génération et d’un pack fongicides renforcé avec un nouveau fongicide anti-mildiou, efficace sur les races identifiées sur le territoire ainsi que sur les nouvelles mutations.

Il ne reste plus qu’à semer, conduire puis récolter. Et là aussi, dans le cadre de la démarche Protector, votre référent local vous accompagne sur tous les leviers de la culture pour un maximum de satisfaction (l’accompagnement au semis se fait via le service Pioneer supplémentaire Inten’Sun).