La centaine d’agriculteurs qui a participé aux Winter Meetings de Pioneer est sortie réconfortée dans ses choix de continuer à développer le maïs sur leur exploitation.
Car le maïs « est une céréale d’avenir sur laquelle investir » a expliqué Didier Nedélec d’ODA groupe. Pour ce spécialiste des marchés, la consommation de maïs va mécaniquement augmenter du fait de l’augmentation annuelle de la population (+ 80 millions d’humains chaque année), de l’émergence des classes moyennes qui veulent consommer des protéines animales, de récoltes de blé moyennes et de stocks bas (sauf en Chine).

Et de rappeler que « l’exceptionnelle plasticité du maïs et ses différents débouchés en font une culture très rentable en France sur toutes les parcelles de 60 q/ha à 200 q/ha et pour tous les segments de marché (grain, maïs grain humide, waxy, oisellerie, semoulerie, ensilage …). Un accompagnement personnalisé et l’utilisation d’outils de pilotage, pour valoriser au mieux la génétique, sont des éléments clés de réussite du maïs ».

Alors plus que jamais, faisons du maïs en 2019 !