La canicule et le stress hydrique consécutif forcent de nombreux exploitants à récolter plus tôt leur maïs fourrage pour sécuriser l’alimentation de leur troupeau.

Si le premier garant de la qualité d’un ensilage reste la bonne confection du silo, il faut évaluer attentivement tout l’intérêt des conservateurs, qui s’appliquent pendant la récolte.

Ils peuvent par exemple accélérer l’acidification de l’ensilage de maïs, comme 1188 ou limiter l’échauffement du silo dès son ouverture, comme 11A44, et préserver ainsi la valeur nutritive du maïs et limiter les pertes de MS quotidiennes et les refus.

En savoir plus sur 11A44   En savoir plus sur 1188