Loïc Guignement a fait son premier Sem’Expert Dry cette année. Sur une parcelle de terre légère en blé/blé depuis une vingtaine d’années. Une rotation idéale pour les adventices, en l’espèce le brôme qui commençait à lui revenir cher en traitements. Donc il a voulu intercaler une culture de printemps pour mieux contrôler ces graminées. Il a implanté le Sem’Expert Dry sur la moitié de la parcelle pour le tester. Le 31 mars à 60 000 grains/ha. Loïc a apporté 130 unités d’azote pour un objectif de 60 q/ha. Il a récolté le 3 octobre, 64 q/ha à 15% H2O.

« Je suis satisfait du Sem’Expert Dry. Les conditions climatiques ont été compliquées encore cette année avec des stress hydriques et thermiques. Nous avons eu suffisamment de pluie sur avril, mai et juin qui ont permis un bon développement. Ensuite il y a eu très peu de précipitations. Comme on a fait un semis précoce, le maïs, qui a un cycle très court, s’en est bien sorti. »