« Oui, avec des maïs dentés farineux », répondent également les ingénieurs de la ferme expérimentale de Grignon, qui ont aussi conduit des essais sur le sujet. Sur deux lots de vaches homogènes ayant reçu alternativement des rations contenant du maïs denté farineux et du maïs corné denté, les ingénieurs ont mesuré les émissions de gaz entérique. Le maïs denté farineux a réduit la production de méthane entérique de 4,7 %.

Pour les ingénieurs de Grignon, l’hypothèse la plus probable serait que l’apport plus important d’amidon digestible par les dentés farineux favorise la flore amylolitique au détriment de la flore butyrique. Ce qui provoque une meilleure dégradation des aliments et diminue la production de méthane.

Il existe également une autre méthode pour réduire les émissions de gaz à effet de serre émis par les vaches, développée par une société américaine. Un masque qui aspire et recycle les gaz. On vous laisse juger …