La confection d’un silo est une étape technique qui se prépare à l’avance. Bien réalisée, ce sont des tonnes de MS sauvegardées et une qualité d’ensilage préservée. Mal réalisée…

Voici quelques principes à mettre en œuvre pour s’assurer d’une confection hermétique et protectrice.

1 – Il est important de toujours remplir son silo en u et pas en n.
2 – Le mode de remplissage doit être adapté à la récolte. En couches inclinées si l’ensilage est réalisé sur plusieurs jours avec des parcelles à MS homogène. En couches horizontales lorsque les parcelles ont des MS hétérogènes, les plus humides en haut ou lorsque les fourrages sont différents.
3 – Le silo doit être tassé jusqu’à obtenir environ 220 à 240 kg MS/m3. Bien tassé et bien nivelé, idéalement en couches de 7 à 10 cm, ce sont de 5 à 10 % de pertes en moins (environ 40 kg MS/m3).

Des pertes de MS peuvent intervenir à toutes les étapes, de la récolte à l’auge. Elles se signalent, par exemple, par un silo qui coule après plusieurs semaines, par des odeurs anormales, par des changements de couleur ou encore par des moisissures ou des échauffements sur le front d’attaque.

Utiliser un inoculant, injecté au cœur du fourrage pendant la récolte, permet de limiter ces pertes, comme le montre le tableau ci-dessous. Comme vous pouvez le voir, Pioneer propose des inoculants adaptés à vos fourrages. Pour plus d’informations, sur la confection d’un silo comme sur la gamme d’inoculants Pioneer, contactez votre référent local.