Actualités

Actualités
de votre région

17 janvier 2020
VTH : « aucun effet indésirable observé » dit l’ANSES

Les VTH n’ont, en elles-mêmes, « aucun effet indésirable observé d’après les données de surveillance disponibles », a indiqué l’ANSES dans son avis rendu fin novembre 2019. Par ailleurs, d’après toutes les données recueillies, aucune augmentation significative des cas de résistances aux principes actifs des herbicides de post-levée n’a été détectée.

D’après le rapport, ce seraient plutôt de mauvaises pratiques culturales qui pourraient, à terme, avoir certains effets indésirables.

En mars 2015, l’ANSES avait été saisie pour réaliser une expertise sur l’utilisation en France des Variétés Tolérantes aux Herbicides (VTH), notamment pour évaluer si l’augmentation globale de l’utilisation des VTH présentait des risques sanitaires, agronomiques et environnementaux.

Les VTH sont des variétés résistantes à l’imazamox ou au tribénuron-méthyle. Elles représentaient environ 27 % de la sole de tournesol implantée en 2017, selon Terres Inovia. Ce caractère de tolérance est conféré à ces plantes par des techniques d’obtention et de sélection variétale.

 

15 janvier 2020
Oh ! La Vache ! – épisode 2 : un silo d’automne prêt à manger

Aurélien Huon est exploitant à Montaillé dans la Sarthe. Installé en GAEC avec sa famille, son atelier lait produit 1,2 millions de litres de lait avec 115 Prim’Holstein. En ration complète (environ 3/4 d’ensilage de maïs et 1/4 d’herbe enrubannée), Aurélien rencontrait, comme beaucoup d’éleveurs, des problèmes de production lors de la transition alimentaire d’automne. L’ensilage n’était pas encore assez riche en énergie digestible au cause de l’ouverture (trop) rapide du silo.

En puis Aurélien a essayé P8333, un maïs fourrage m3 avec son amidon farineux qui permet à l’ensilage d’atteindre un très haut niveau de digestibilité dès le premier mois…

 

14 janvier 2020
Et chez moi, ça donnerait quoi ?

Retrouvez dans la rubrique « Résultats » des rendements d’essais maïs grain qui ont été menés en 2019 dans votre région.
Vous trouverez parmi les hybrides testés de nombreuses nouveautés du catalogue 2020.

Les résultats vous donneront une idée des potentiels de chacun, dans différentes situations pédoclimatiques. Un seul point commun entre tous ces essais : une conduite en Sem’Expert.

Resultats d’essais maïs grain

1 janvier 2020
Une nouvelle décennie commence

Toute l’équipe Sud-Est vous présente ses meilleurs vœux pour 2020. Que cette nouvelle année vous apporte, ainsi qu’à vos proches, santé, bien-être, réussite et prospérité.
Puissiez-vous réaliser tous les objectifs que vous vous êtes fixés et tenir toutes vos bonnes résolutions de 2020 😉.

 

20 décembre 2019
m3 a tenu ses promesses en 2019

P8666 et P8888, deux maïs fourrages m3, ont été testés dans des fermes pilotes représentatives des fermes laitières des Haut-de-France.
Pour Uneal, ces 2 maïs m3 ont été comparés à des variétés cornée-dentée habituellement semées sur dans les exploitations du secteur.Les résultats sont plutôt en faveur de P8666 et P8888 : gain de rendement, excellente fibre, meilleure dégradation ruminale de l’amidon farineux ce qui correspond à un gain de + 20% d’énergie/ha.Cet essai se prolongera en 2020 par l’analyse des performances des vaches laitières lorsqu’elles consommeront le silo de maïs denté farineux pur.

En savoir plus sur m3

16 décembre 2019
LumiGEN réinvente les semences standards

LumiGEN est la nouvelle offre complète de Pioneer pour sécuriser l’implantation de TOUS les maïs, tournesols et colzas Pioneer. TOUS, cela signifie que les semences standards comme les semences Premium bénéficient de ce nouveau traitement de semences.

LumiGEN, c’est l’association du biofertilisant Lumibio Kelta avec des micro et des macro-nutriments de haute qualité. Pour les semences de maïs, LumiGEN peut être complété par un insecticide et/ou un répulsif oiseaux en fonction du niveau de risque.

LumiGEN ce sont plusieurs bénéfices pour la culture : une meilleure tolérance au froid, une meilleure absorption des nutriments, un meilleur développement racinaire et foliaire, une émergence plus rapide et une meilleure activité photosynthétique.

Avec LumiGEN, le standard n’est plus ce qu’il était !

En savoir plus sur LUMIGEN

15 décembre 2019
Les nouveautés 2020 sont là !

Un nouvel AQUAmax pour chaque précocité

DEMI-PRÉCOCE C1

  • Bonne vigueur
  • Tolérance au stress hydrique à floraison
  • Stabilité de performance dans tous les environnements

DEMI-PRÉCOCE C2

  • Bonne implantation
  • Floraison précoce
  • Bonnes agronomies
  • Dessication rapide

TARDIF

  • Grosse programmation
  • Floraison précoce
  • Agronomies très sécurisantes

LA PERFORMANCE EN TOUTE SÉCURITÉ

  • Maïs grain demi-tardif
  • Adaptation aux semis précoces et terres froides
  • Floraison précoce
  • Très bon profil maladies

AMÉLIORER VOTRE MARGE

  • Tournesol précoce oléique
  • Coeur de groupe précoce pour une grande souplesse de positionnement
  • Profil sanitaire exceptionnel
  • Performant dans tous les environnements

Téléchargez le livret Sud-Est 2020

3 décembre 2019
Le Sem’Expert Dry a plein d’avantages : c’est Thierry qui le dit !

Thierry Agriculteur d’Aujourd’hui, a testé le maïs Sem’Expert Dry sur une parcelle de 3 ha. Une parcelle à bas potentiel sur laquelle il avait fait de l’orge de printemps qui ne l’avait pas vraiment satisfait. Il cherchait donc une nouvelle rotation.

Récolte et calculs économiques faits, on vous laisse découvrir ce que Thierry pense du Sem’Expert Dry.

 

29 novembre 2019
m3 à l’honneur dans Le Paysan Breton

Le Paysan Breton a consacré dans son édition de la semaine un article sur l’expérimentation m3 conduite par la station expérimentale de Trévarez (29).

Après avoir planté en mai 2018 un maïs m3 (P8333) et le témoin corné-denté, puis les avoir ensilés, l’expérience de 100 jours, de janvier à mars 2019, devait comparer la production laitière de deux lots de vaches. L’un nourri avec l’ensilage m3 et l’autre avec l’ensilage de corné-denté. Dans les deux lots, les vaches recevaient de l’ensilage à volonté et la ration était complétée avec 4 kg d’ensilage d’herbe et corrigée avec 300 g de tourteaux de colza.

Dans l’article Pascal Le Cœur, responsable de la station, explique qu’ils ont constaté des écarts d’ingestion ainsi qu’une augmentation de 6% de lait produit à l’hectare et une marge sur coût alimentaire supérieure de 6 % avec l’ensilage de maïs m3.

Concernant le volet végétal, Pascal Le Cœur rappelle que la fertilisation et la densité de semis ont été identiques pour les deux variétés. Après une récolte à + 35 % de MS en octobre, le maïs m3 a rendu 1,6 t MS/ha de plus que le témoin corné-denté.

Au-dessus, les grains dentés farineux du maïs m3. En dessous, un maïs corné denté classique.

L’article du Paysan Breton

12 novembre 2019
Oh ! la vache ! – la nouvelle websérie m3

Nicolas Liard et Coralie Dupont sont installés depuis 4 ans sur une exploitation laitière au Planquay dans l’Eure. Avec 95 Prim’Holstein et 90 ha de SAU, ils produisent 1,119 millions L de lait. Comme de nombreux éleveurs, ils travaillent pour atteindre l’autonomie alimentaire sur leur exploitation, sans réduire leur cheptel ni leur production qu’ils vendent à une laiterie pour du lait infantile.

Pour relever ce défi, ils ont décidé de passer la plus grande partie de leur sole maïs en maïs fourrage m3.
On n’en écrit pas plus, tout le reste est dans le film

En savoir plus sur m3