Actualités

Actualités
de votre région

18 juillet 2019
Programmations en langage P

De belles programmations pour ces hybrides poussés dans des parcelles IPSH2 de Sainte-Gemme-la-Plaine (85).

 

13 juillet 2019
Un gel de printemps sans conséquence

Au printemps, cette parcelle de P9363 avait gelé mais les apex n’étaient pas sortis et étaient restés bien protégés.
Les maïs ont donc pu continuer leur développement et les épis présentent de belles programmations.

 

12 juillet 2019
Protector, on l’est ou l’est pas !

Deux photos issues d’une parcelle dans le secteur de Balanzac (17). À gauche, un hybride Protector, l’innovation génétique Pioneer avec un pack maladies complet. À droite, une variété concurrente, non Protector évidemment.

Dans le secteur, le printemps a été froid et humide. La parcelle est sur des sols limoneux. On se retrouvait donc avec le cocktail idéal pour le développement de maladies, comme le phomopsis et le mildiou.

Sur les photos, on remarque immédiatement que la variété Protector, à gauche, présente un état sanitaire très satisfaisant, ce qui n’est pas le cas de sa voisine.
Pour préserver votre rendement, vous avez un nouvel allié : Protector !

En savoir plus sur Protector

9 juillet 2019
Une programmation sans bug

En direct d’une parcelle à haut potentiel de Juicq (17). 2 variétés semées en même temps. Sur la première photo, à gauche P0312, indice 450 et à droite P0937, indice 540. Un bon potentiel est en place avec ces programmations prometteuses.

Pour P0312, on compte 14 rangs et 36 grains par rang.
Pour P0937, 18 rangs et 35 grains par rang.

On n’attend plus que la floraison pour valider chaque grain programmé.

9

 

4 juillet 2019
La sécurité avec Protector, la fraicheur en plus !

Dans les marais de marans (17), avec le gilet jaune, qui est avant tout un outil de sécurité, P63HH142. Un hybride oléique Protector qui, grâce à son pack maladie complet, préserve jusqu’à 30 % de potentiel de rendement.

C’est pourtant la disparition à la vue de l’inter-rang qui a décidé l’exploitant à appeler son agent Pioneer pour le lui montrer. Comme on le voit sur la photo du centre, les larges feuilles de P63HH142 se recouvrent les unes avec les autres. « Comme ça, la fraîcheur va être conservée au niveau du sol et l’ombre qu’elles font sont une bonne garantie contre le ressalissement de la parcelle », a-t-il expliqué.

À droite, une variété concurrente qu’il avait dans la même parcelle. Le sol risque par contre le coup de soleil …

En savoir plus sur Protector

28 juin 2019
A l’ombre d’un Sem’Expert Dry en fleurs

Un taux de levé de 98 % pour ces 6,5 ha de Sem’Expert Dry Premium semés le 27 février à Saint-Grégoire d’Ardennes. Pas besoin de préciser que l’agriculteur est très satisfait.

D’autant plus que, grâce à son semis précoce, l’exploitant a vu sa parcelle a fleurir dès les 20/21 juin. Une date idéale pour profiter au maximum de la réserve utile qui va aller s’amenuisant au cours de l’été à cause d’une pluviométrie généralement déclinante.

En savoir plus sur Sem’Expert Dry

21 juin 2019
Pioneer aux Culturales 2019 sur le stand Corteva

Pioneer est une marque semence de Corteva, une nouvelle société indépendante 100 % dédiée à l’agriculture. Le stand Corteva était constitué d’un grand chapiteau, pour présenter la compagnie, et de 3 grandes tentes pour présenter 3 pôles : les céréales, le colza et le maïs.

Le pôle maïs mettait en avant la capacité d’accompagnement et les savoir-faire de Pioneer pour aider l’agriculteur à être rentable avec du maïs sur chaque parcelle, quel que soit son potentiel, de 60 à 200 quintaux. Des services rendus possibles grâce à des innovations agronomiques et économiques imaginées pour augmenter et sécuriser la marge, et plus seulement le rendement.
Trois initiatives phares, Sem’Expert Dry, les hybrides Optimum AQUAmax et la qualité Premium, servaient d’exemple sur le pôle maïs.

On pouvait également voir le prototype de semoir Monosem pour implanter du maïs, le protéger avec un insecticide de biocontrôle, et semer de l’avoine dans l’inter-rang en guise de plante appât. Un système innovant de lutte contre le taupin qui a valu à Corteva et Monosem une médaille d’argent aux trophées des Culturales.

 

20 juin 2019
Avec Protector, retrouver le plaisir de la culture du tournesol

Les tournesols Protector proposent un package maladies complet : mildiou, orobranche, phomopsis et verticillium. Ils apportent ainsi de la sécurité dans la conduite de la culture dès la levée en limitant les risques sanitaires pour préserver vos rendements.

Naturellement, les hybrides Protector maintiennent les qualités fondamentales reconnues des variétés Pioneer pour sécuriser et valoriser au maximum votre récolte : vigueur au démarrage, tenue de tige et tolérance verse et le cas échéant, technologie ExpressSun™ et teneurs en acide oléique les plus élevées du marché (> 91%).

La mise en culture de Protector s’accompagne d’un diagnostic agronomique des experts Pioneer pour limiter et maîtriser l’impact des pathogènes du tournesol.

Pour en savoir plus sur nos hybrides Protector, vous pouvez télécharger les fiches de P63HH142, P64HE133, P64HH150 et P64LL138.

En savoir plus sur Protector

6 juin 2019
Qu’importe l’hybride pourvu qu’on ait Premium

Voici quelques photos de différents hybrides, dans leur version Premium et standard, prises dans différentes régions. Que ce soit pour le système foliaire et/ou racinaire, l’avantage est toujours à Premium.

Naturellement, dans le cadre du Sem’Expert, les experts Pioneer adaptent toujours le bon hybride à la bonne parcelle.

 

5 juin 2019
Portes Ouvertes chez des agriculteurs menacés de mort

En octobre 2018, Magaly et Bruno Bioret, exploitants à Nort-sur-Erdre, étaient menacés de mort par un voisin qui les accusait de polluer une zone de captage d’eau.
Le choc passé, ils ont décidé d’organiser une journée Portes Ouvertes où seraient invités voisins, agriculteurs, partenaires et détracteurs membres pour la plupart d’associations locales de défense de l’environnement. L’objectif étant bien sûr de désamorcer cette situation tendue en expliquant leurs pratiques culturales et en proposant une solution pour la parcelle incriminée.

Après 5 mois de préparation, ils ont réussi à rassembler plus de 300 personnes le 25 mai sur leur exploitation. Un vrai succès. Les détracteurs ont pu échanger avec les exploitants et ont été convaincus par les solutions proposées mais surtout par la sincérité de Magaly et Bruno.

Pioneer, qui mène depuis longtemps des essais maïs avec les Bioret, a répondu présent à l’appel aux partenaires. L’occasion de présenter à tous les invités les activités de Pioneer et Corteva.