Actualités

Actualités
de votre région

12 juillet 2019
Simplifiez-vous la vie avec M3

Jérôme est installé en Gaec depuis janvier 2017 à Saint-Pierre-des-Nids (53). Associé avec sa mère, ils sont deux pour 70 vaches laitières à 9 500 kg de lait, 210 ha de SAU dont 50 ha de maïs et 50 ha de blé.

Sur leur exploitation, ils poursuivent deux objectifs : atteindre l’autonomie et faire baisser leur charge de travail. « Nous n’avons pas de DAC. Pour les laitières, c’est ration complète à l’auge. Comme l’ensilage de maïs est la base de leur ration, on recherchait un maïs qui soit le plus riche possible en énergie pour diminuer notre charge de travail, et diminuer le coût de la ration », explique Jérôme. m3 et Jérôme étaient donc faits pour se rencontrer.

« Aujourd’hui, m3 représente 30 % de ma sole maïs fourrage. Il répond à notre besoin en énergie, et c’est le bon choix variétal pour nos sols. On est dans des zones froides, on a donc besoin de variétés avec une bonne implantation et une bonne vigueur de départ pour couvrir rapidement le sol et être tranquille niveau salissement », ajoute Jérôme. « En plus, comme le maïs est exploité sur des terres hétérogènes, m3 nous facilite vraiment la vie. Grâce à sa souplesse, il nous permet d’avoir une seule date de récolte pour tout récolter au même jour ».

En savoir plus sur m3

11 juillet 2019
Première fleur en normandie

21 juin 2019
Pioneer aux Culturales 2019 sur le stand Corteva

Pioneer est une marque semence de Corteva, une nouvelle société indépendante 100 % dédiée à l’agriculture. Le stand Corteva était constitué d’un grand chapiteau, pour présenter la compagnie, et de 3 grandes tentes pour présenter 3 pôles : les céréales, le colza et le maïs.

Le pôle maïs mettait en avant la capacité d’accompagnement et les savoir-faire de Pioneer pour aider l’agriculteur à être rentable avec du maïs sur chaque parcelle, quel que soit son potentiel, de 60 à 200 quintaux. Des services rendus possibles grâce à des innovations agronomiques et économiques imaginées pour augmenter et sécuriser la marge, et plus seulement le rendement.
Trois initiatives phares, Sem’Expert Dry, les hybrides Optimum AQUAmax et la qualité Premium, servaient d’exemple sur le pôle maïs.

On pouvait également voir le prototype de semoir Monosem pour implanter du maïs, le protéger avec un insecticide de biocontrôle, et semer de l’avoine dans l’inter-rang en guise de plante appât. Un système innovant de lutte contre le taupin qui a valu à Corteva et Monosem une médaille d’argent aux trophées des Culturales.

 

13 juin 2019
m3 : ils lui font confiance

Stéphane Luet est associé avec son père en GAEC à Segré-en-Anjou (49). Cette année ils ont implanté P8888, le demi précoce de la gamme m3, sur environ 30 ha, soit 100 % de leur surface de maïs fourrage dont l’ensilage nourrit leurs 80 laitières lorsqu’elles ne sont pas au pâturage.

L’année dernière ils avaient implanté P8666 qu’ils ont récolté à 35 % MS pour augmenter la quantité d’amidon farineux hautement digestible dans les grains. La parcelle avait rendu 18 T MS/ha et l’ensilage était à 0,92 UFL et 26 % d’amidon. Ils ont changé de variété car dans leurs conditions pédoclimatiques, ils pensent que P8888 offrira plus.

Stéphane Luet connaît bien m3 car il a travaillé à la ferme expérimentale de Grignon qui a mené des expériences sur ces maïs fourrages. « En faisant 100 % de notre sole en m3, on est sûr d’avoir un ensilage de haute valeur alimentaire et on pourra donner une ration identique toute l’année avec juste une correction azotée. La teneur en amidon de l’ensilage apporte toute l’énergie nécessaire. De plus les maïs sont implantés sur 3 parcelles bien différentes : une caillouteuse, une bonne et la troisième intermédiaire. On va donc profiter de la souplesse qu’offre m3 pour récolter à chaque fois au bon taux de MS et maximiser le taux d’amidon farineux dans les grains », explique Stéphane.

En savoir plus sur m3

6 juin 2019
Qu’importe l’hybride pourvu qu’on ait Premium

Voici quelques photos de différents hybrides, dans leur version Premium et standard, prises dans différentes régions. Que ce soit pour le système foliaire et/ou racinaire, l’avantage est toujours à Premium.

Naturellement, dans le cadre du Sem’Expert, les experts Pioneer adaptent toujours le bon hybride à la bonne parcelle.

 

5 juin 2019
Portes Ouvertes chez des agriculteurs menacés de mort

En octobre 2018, Magaly et Bruno Bioret, exploitants à Nort-sur-Erdre, étaient menacés de mort par un voisin qui les accusait de polluer une zone de captage d’eau.
Le choc passé, ils ont décidé d’organiser une journée Portes Ouvertes où seraient invités voisins, agriculteurs, partenaires et détracteurs membres pour la plupart d’associations locales de défense de l’environnement. L’objectif étant bien sûr de désamorcer cette situation tendue en expliquant leurs pratiques culturales et en proposant une solution pour la parcelle incriminée.

Après 5 mois de préparation, ils ont réussi à rassembler plus de 300 personnes le 25 mai sur leur exploitation. Un vrai succès. Les détracteurs ont pu échanger avec les exploitants et ont été convaincus par les solutions proposées mais surtout par la sincérité de Magaly et Bruno.

Pioneer, qui mène depuis longtemps des essais maïs avec les Bioret, a répondu présent à l’appel aux partenaires. L’occasion de présenter à tous les invités les activités de Pioneer et Corteva.

 

24 mai 2019
m3 : 1 – corné-denté : 0

En 2017 et 2018, la ferme expérimentale de la Bouzule (54 – ENSAIA) a mené une expérience pour mesurer la différence de rendement à l’hectare entre un hybride denté farineux m3 et un corné-denté d’une autre génétique et comparer l’intérêt zootechnique de ces deux ensilages.

En savoir plus sur m3

14 mai 2019
Quelques principes en cas de gel

Plusieurs zones ont été touchées par des épisodes de gel plus ou moins fort. Vous observez peut-être dans vos parcelles des feuilles qui deviennent brunes puis se décolorent pour devenir translucides avant de disparaître.

Sachez que tant que l’apex de la plante est indemne, le maïs est viable quel que soit l’état des feuilles. L’apex indemne conserve sa capacité à produire les nouvelles feuilles qui apparaitront dès que les conditions seront meilleures.

Par contre, ne faites aucune intervention sur la parcelle tant que les plantules ne sont pas correctement reparties et lors des traitements herbicides (et des apports d’engrais), n’oubliez pas de prendre en compte les feuilles disparues pour respecter les stades d’application et ne pas engendrer de phytotoxicité.

 

30 avril 2019
Sem’Expert Dry, le maïs le moins risqué

Gilles VK, agriculteur dans le Loiret, a été obligé de retourner une parcelle de colza. Seule solution pour préserver de la marge, faire un maïs.
Mais sa parcelle est très séchante et non irriguée. Il a donc choisi de faire du Sem’Expert Dry, « la manière de faire du maïs qui est la moins risquée« .

 

19 avril 2019
Médaille d’argent aux Trophées des Culturales 2019

Corteva Agriscience, maison-mère de Pioneer, et Monosem ont été distingués par une médaille d’argent dans la catégorie innovation à l’échelle de l’exploitation.

Le projet primé est une nouvelle méthode de lutte contre les taupins qui associe un insecticide de biocontrôle Corteva avec l’avoine comme plante appât et le développement d’un prototype de semoir qui permet la double implantation maïs-avoine en simultané avec l’application de la solution de biocontrôle.

Ce concept « tout-en-un » constitue une alternative aux impasses techniques dues au retrait des néoticotinoïdes, valorise l’agroéquipement au service de l’agro-écologie et est utilisable en agriculture biologique.

Le maïs est semé par des éléments semeurs NG Plus 4 tandis que la plante appât (avoine) est implantée grâce au fertiliseur du semoir dont les enfouisseurs sont disposés dans l’inter-rang, ce qui permet d’implanter l’avoine plus profondément que le maïs. L’insecticide de biocontrôle est apporté par le microgranulateur Microsem.