Actualités

Actualités
de votre région

26 avril 2021
Pioneer célèbre ses 95 ans

Depuis 95 ans, les agriculteurs du monde entier font confiance aux produits de la marque Pioneer. Ce qui n’était au départ qu’une idée de maïs hybride en 1926 s’est transformé en une des marques les plus connues de l’agriculture.

Pioneer a vu le jour dans le Midwest, mais elle opère à l’échelle mondiale et surtout locale. En France, les équipes Pioneer ont décidé de rebattre les cartes en permanence pour faire voler en éclat les idées reçues sur le maïs. C’est grâce à cela qu’elles ont apporté ces dernières années de réelles innovations aux agriculteurs : m3 pour sécuriser les stocks fourragers, LumiGEN pour réussir l’implantation, les maïs AQUAmax et Sem’Expert Dry en réponse aux contraintes pédoclimatiques, mais aussi les hybrides tournesols Protector pour une gestion durable des pathogènes du tournesol.

« Les produits et services de la marque Pioneer offrent aux agriculteurs les solutions les plus innovantes du marché afin qu’ils puissent maximiser leur rendement et produire les cultures dont nous avons besoin pour nourrir un monde en pleine croissance », a déclaré Jim Collins, directeur général de Corteva Agriscience.

 

11 avril 2021
Après un épisode de gel

Xavier, référent Pioneer de la région Ouest Atlantique, donne quelques clés pour évaluer les dégâts causés par le gel sur vos maïs qui commençaient à pointer. N’hésitez pas à couper les plantes avec un couteau pour voir l’apex.
Tant que l’apex est intact, la plante va continuer à faire de nouvelles feuilles. Par contre, la croissance des plantes pourra être un peu échelonnée, en fonction des pieds touchés et de ceux restés indemnes.

 

6 avril 2021
En cas de gel, quand l’apex va, tout va

Plusieurs zones sont touchées par des épisodes de gel plus ou moins fort. Vous observez peut-être dans vos parcelles des feuilles qui deviennent brunes puis se décolorent pour devenir translucides avant de disparaître.

Sachez que tant que l’apex de la plante est indemne, le maïs est viable quel que soit l’état des feuilles. L’apex indemne conserve sa capacité à produire les nouvelles feuilles qui apparaitront dès que les conditions seront meilleures.

Par contre, ne faites aucune intervention sur la parcelle tant que les plantules ne sont pas correctement reparties et lors des traitements herbicides (et des apports d’engrais), n’oubliez pas de prendre en compte les feuilles disparues pour respecter les stades d’application et ne pas engendrer de phytotoxicité.

 

4 avril 2021
La modulation de semis comme si vous y étiez

Voici une vidéo faite par un agriculteur réellement satisfait de l’accompagnement et des services Pioneer, notamment les SMS de déclenchement des semis. Pour celles et ceux qui veulent voir à quoi ressemble une modulation de semis une fois dans la cabine.

 

1 avril 2021
Vous avez déjà vu un iceberg ?

Un maïs LumiGEN Standard, c’est un peu comme un iceberg vu en coupe verticale.

À gauche, la photo de l’hybride LumiGEN Standard qui lève à J+11. Ce qui est soit en déjà remarquable pour un semis du 22 mars. À droite, la vue de ce qui se passe sous terre ! Pas besoin d’en rajouter, si ?

 

29 mars 2021
Vendre votre récolte 2021 à plus de 200 €/T, ça vous dit ?

Si la réponse est oui, vous pouvez dès à présent opter pour un maïs Sem’Expert Dry et programmer sa récolte deuxième quinzaine d’août. Vraiment deuxième quinzaine d’août.

Il s’agit en fait de vendre sur l’échéance d’août votre récolte 2021 pour profiter de la dernière cotation de la récolte 2020, à 208 €/tonne, plutôt que de la première cotation de la récolte 2021 à 163 €/tonne.

Et même si vous avez frais de séchage, vous restez largement gagnant ! Dans notre simulation, même avec un taux d’humidité de 23 %, donc des frais de séchage, vous dégagez une marge supérieure à 800 €/ha !

Petite info supplémentaire : les stocks de fin de campagne s’annoncent très bas et il devrait manquer du maïs pour faire la soudure.

 


Bien se protéger en manipulant des semences traitées

Les semences traitées avec des produits de protection et les poussières qui en sont issues peuvent irriter votre peau, vos voies respiratoires et vos yeux.

Le port des équipements de protection individuelle (lunettes de protection, protection respiratoire, gants en nitrile, combinaison de travail, tablier) lors de la manipulation des semences est sensé prévenir tout contact donc empêcher l’apparition de symptômes.

Si vous deviez ressentir un des symptômes cités, votre premier réflexe doit être de laver les zones concernées à l’eau froide. Ayez donc toujours à portée de vous une ou deux bouteilles d’eau fraîche. Il est également recommandé de se renseigner en appelant le n° Vert 0 800 470 810.

Pour plus d’informations immédiatement sur les mesures de sécurité, téléchargez la fiche liée.

 

28 mars 2021
Sécurité avec les semences traitées : Avant le semis

Lors de la réception de semences traitées, vérifier que les sacs ne soient pas endommagés. Manipuler les sacs avec précaution et bien les ranger pour éviter de les endommager.

Les semences traitées doivent être stockées dans un local sécurisé, inaccessible aux enfants et aux animaux. L’endroit doit être sec et ventilé et à l’abri du soleil et de toute source de chaleur.

Avoir une poubelle pour ramasser les éventuelles graines au sol.

S’assurer que le semoir est équipé d’un déflecteur à poussière.

 


Sécurité avec les semences traitées : Approvisionnement du semoir

Lors de toute intervention sur le semoir, vous devez porter vos Équipements Individuels de Protection (EPI) pour limiter le contact des semences et des poussières avec la peau et les muqueuses et prévenir des chocs éventuels avec des éléments du semoir. Ces EPI sont : Chaussures de sécurité, casquette coquée, des gants en nitrile à usage unique, un masque filtrant, des lunettes de protection, une combinaison de travail et un(e) tablier/blouse à porter sur la combinaison.

Remplir et vider le semoir à l’intérieur de la parcelle en se tenant dos au vent. S’assurer que les graines soient bien enfouies.

Adopter des gestes et postures adaptés à la manipulation de charge.


Sécurité avec les semences traitées : Après le semis

Récupérer les semences issues de la vidange dans des sacs de semences et les stocker avec les mêmes précautions que les sacs de semences neufs. Les sacs doivent être fermés de façon étanche comme sur la photo. L’utilisation de scotch large bande permet de rendre le sac totalement hermétique.

Récupérer les sacs vides pour les déposer chez votre distributeur. Ils seront retraités via la filière ADIVALOR.

Fiche Bonnes pratiques d’utilisation des semences traitées