Actualités

Actualités
de votre région

15 février 2019
Jusqu’à 10 % de perte au silo sans conservateur

C’est une donnée qu’ont découverte la plupart des 400 éleveurs qui se sont réunis lors des 5 réunions d’hiver organisées par Avenir Conseil Elevage, le contrôle laitier du Nord, sur le thème « Protéines et production laitière, quelles voies d’avenir ? ».

Dans ce bassin d’élevage, les prairies sont implantées sur des terres très fertiles et exploitées de façon intensive avec des apports d’azote importants pour maximiser la MS/ha récoltée.
Les exploitants recherchent donc les meilleures pratiques à adopter. Comprendre que les problèmes de conservation entraînent régulièrement jusqu’à 10 % de perte dans le silo les a vraiment surpris.

La gamme d’inoculants Pioneer, qui propose des conservateurs et des stabilisateurs pour ensilage de graminées et/ou de légumineuses, a donc retenu leur attention. Car en réduisant drastiquement les pertes au silo, les inoculants Pioneer préservent le capital sous la bâche et évitent les dépenses inutiles liées à la compensation des volumes perdus.

 

14 février 2019
Sécurité avec les semences traitées : Avant le semis

Lors de la réception de semences traitées, vérifier que les sacs ne soient pas endommagés. Manipuler les sacs avec précaution et bien les ranger pour éviter de les endommager.

Les semences traitées doivent être stockées dans un local sécurisé, inaccessible aux enfants et aux animaux. L’endroit doit être sec et ventilé et à l’abri du soleil et de toute source de chaleur.

Avoir une poubelle pour ramasser les éventuelles graines au sol.

S’assurer que le semoir est équipé d’un déflecteur à poussière.

 


Sécurité avec les semences traitées : Approvisionnement du semoir

Lors de toute intervention sur le semoir, vous devez porter vos Équipements Individuels de Protection (EPI) pour limiter le contact des semences et des poussières avec la peau et les muqueuses et prévenir des chocs éventuels avec des éléments du semoir. Ces EPI sont : Chaussures de sécurité, casquette coquée, des gants en nitrile à usage unique, un masque filtrant, des lunettes de protection, une combinaison de travail et un(e) tablier/blouse à porter sur la combinaison.

Remplir et vider le semoir à l’intérieur de la parcelle en se tenant dos au vent. S’assurer que les graines soient bien enfouies.

Adopter des gestes et postures adaptés à la manipulation de charge.

 


Sécurité avec les semences traitées : Après le semis

Récupérer les semences issues de la vidange dans des sacs de semences et les stocker avec les mêmes précautions que les sacs de semences neufs. Les sacs doivent être fermés de façon étanche comme sur la photo. L’utilisation de scotch large bande permet de rendre le sac totalement hermétique.

Récupérer les sacs vides pour les déposer chez votre distributeur. Ils seront retraités via la filière ADIVALOR.

Fiche Bonnes pratiques d’utilisation des semences traitées

 

12 février 2019
m3, parce qu’il le vaut bien

 

29 janvier 2019
Respecter les arrêts Sem’Expert pour préserver votre marge brute

Respecter les sms d’arrêt Sem’Expert, ça peut éviter de perdre gros, surtout en période d’instabilité climatique. Les agents Pioneer suivent quotidiennement les conditions de semis. En Chalosse dans les Landes, ils avaient par sms recommandé l’arrêt des semis le 9 mai 2018.

Un agriculteur a préféré maintenir son chantier le 11 mai, alors que les conditions météos n’étaient propices ni à l’implantation ni à la levée. Mal lui en a pris. Sur ses parcelles semées à 80 000 pieds/ha, il a constaté une perte de 9 000 pieds/ha dès la levée.

Avec une moyenne 500 grains sur un épi et un Poids de Mille Grains (PMG) de 320 g, 9 000 pieds/ha correspondent à environ 14 q/ha. A 150 €/tonne, l’agriculteur a donc vu la marge brute de ces parcelles potentiellement réduite de 210 €/ha à cause d’un semis réalisé en dehors des dates recommandées par Sem’Expert.

 

24 janvier 2019
P9234 APHD, l’hyper performance en hauts potentiels

Améliorez la rentabilité de vos parcelles à haut potentiel tout en y travaillant moins, c’est possible ! Avec P9234 AQUAmax Précoce Haute Densité (APHD) qui associe la performance du label AQUAmax à une réponse exceptionnelle à la haute densité.

P9234 APHD est un précoce à hauts rendements qui consomme moins d’eau, vous permet de libérer vos sols plus tôt tout en préservant votre marge.

Vous atteignez les rendements d’un tardif sur vos parcelles à haut potentiel, vous diminuez de 4 à 8 points l’humidité grâce à une récolte plus précoce et vous réalisez 1 à 2 tours d’eau en moins.

Pour en savoir plus, contacter votre agent local Pioneer

 

22 janvier 2019
DENTÉmax, des hybrides taillés pour la rentabilité

Les hybrides maïs grain DENTÉmax ont été conçus pour améliorer votre marge sur les créneaux très précoces et précoces.

Sur 208 essais menés de 2014 à 2016, les hybrides DENTÉmax ont rendu en moyenne de + 4 q/ha et gagné jusqu’à 5 jours de dessiccation (-1 point humidité) par rapport aux témoins cornés et cornés-dentés. Soit une moyenne de +70 €/ha de marge par rapport aux témoins cornés et cornés-dentés.

La gamme DENTÉmax est constituée de 26 hybrides d’indice 180 à 280. Vous trouverez donc toujours le bon hybride pour votre parcelle que vous pourrez récolter entre 22 % (indice 180) et 32 % d’humidité.

Pour en savoir plus, contacter votre agent local Pioneer

En savoir plus sur Dentémax

 


Les nouveaux mayas : une lettre pour les amoureux du maïs

Maizeurope, qui regroupe les organisations de la filière maïs, propose tous les mois de faire un Tour du Monde du maïs avec sa lettre « Les Nouveaux Mayas ».

Du Guatemala à la Chine en passant par les États-Unis, la Namibie ou encore l’Ouzbékistan, découvrez le maïs comme partie intégrante des us et coutumes des populations.

Saviez-vous que le maïs est un composant essentiel de certains revêtements de matériaux d’ameublement durables, ou qu’il existe un projet pour faire fonctionner des robots avec l’énergie dégagée par la transformation du maïs en pop-corn ? La Chine, premier producteur mondial de maïs (20 % production) avec jusqu’à 3 récoltes sur une même parcelle, cela vous étonne ?

Riche en informations pratiques et en anecdotes amusantes, « Les Nouveaux Mayas » est un plaidoyer pour la culture des dieux et combat dans chacune de ses lettres les contre-vérités régulièrement entendues dans les médias.

À lire sans retenue.

 

15 janvier 2019
Plus que jamais, faisons du maïs en 2019 !

La centaine d’agriculteurs qui a participé aux Winter Meetings de Pioneer est sortie réconfortée dans ses choix de continuer à développer le maïs sur leur exploitation.
Car le maïs « est une céréale d’avenir sur laquelle investir » a expliqué Didier Nedélec d’ODA groupe. Pour ce spécialiste des marchés, la consommation de maïs va mécaniquement augmenter du fait de l’augmentation annuelle de la population (+ 80 millions d’humains chaque année), de l’émergence des classes moyennes qui veulent consommer des protéines animales, de récoltes de blé moyennes et de stocks bas (sauf en Chine).

Et de rappeler que « l’exceptionnelle plasticité du maïs et ses différents débouchés en font une culture très rentable en France sur toutes les parcelles de 60 q/ha à 200 q/ha et pour tous les segments de marché (grain, maïs grain humide, waxy, oisellerie, semoulerie, ensilage …). Un accompagnement personnalisé et l’utilisation d’outils de pilotage, pour valoriser au mieux la génétique, sont des éléments clés de réussite du maïs ».

Alors plus que jamais, faisons du maïs en 2019 !