Actualités

Actualités
nationales

17 janvier 2020
VTH : « aucun effet indésirable observé » dit l’ANSES

Les VTH n’ont, en elles-mêmes, « aucun effet indésirable observé d’après les données de surveillance disponibles », a indiqué l’ANSES dans son avis rendu fin novembre 2019. Par ailleurs, d’après toutes les données recueillies, aucune augmentation significative des cas de résistances aux principes actifs des herbicides de post-levée n’a été détectée.

D’après le rapport, ce seraient plutôt de mauvaises pratiques culturales qui pourraient, à terme, avoir certains effets indésirables.

En mars 2015, l’ANSES avait été saisie pour réaliser une expertise sur l’utilisation en France des Variétés Tolérantes aux Herbicides (VTH), notamment pour évaluer si l’augmentation globale de l’utilisation des VTH présentait des risques sanitaires, agronomiques et environnementaux.

Les VTH sont des variétés résistantes à l’imazamox ou au tribénuron-méthyle. Elles représentaient environ 27 % de la sole de tournesol implantée en 2017, selon Terres Inovia. Ce caractère de tolérance est conféré à ces plantes par des techniques d’obtention et de sélection variétale.

 

15 janvier 2020
Oh ! La Vache ! – épisode 2 : un silo d’automne prêt à manger

Aurélien Huon est exploitant à Montaillé dans la Sarthe. Installé en GAEC avec sa famille, son atelier lait produit 1,2 millions de litres de lait avec 115 Prim’Holstein. En ration complète (environ 3/4 d’ensilage de maïs et 1/4 d’herbe enrubannée), Aurélien rencontrait, comme beaucoup d’éleveurs, des problèmes de production lors de la transition alimentaire d’automne. L’ensilage n’était pas encore assez riche en énergie digestible au cause de l’ouverture (trop) rapide du silo.

En puis Aurélien a essayé P8333, un maïs fourrage m3 avec son amidon farineux qui permet à l’ensilage d’atteindre un très haut niveau de digestibilité dès le premier mois…

 

16 décembre 2019
LumiGEN réinvente les semences standards

LumiGEN est la nouvelle offre complète de Pioneer pour sécuriser l’implantation de TOUS les maïs, tournesols et colzas Pioneer. TOUS, cela signifie que les semences standards comme les semences Premium bénéficient de ce nouveau traitement de semences.

LumiGEN, c’est l’association du biofertilisant Lumibio Kelta avec des micro et des macro-nutriments de haute qualité. Pour les semences de maïs, LumiGEN peut être complété par un insecticide et/ou un répulsif oiseaux en fonction du niveau de risque.

LumiGEN ce sont plusieurs bénéfices pour la culture : une meilleure tolérance au froid, une meilleure absorption des nutriments, un meilleur développement racinaire et foliaire, une émergence plus rapide et une meilleure activité photosynthétique.

Avec LumiGEN, le standard n’est plus ce qu’il était !

En savoir plus sur LUMIGEN

6 décembre 2019
Pour chaque exploitation, une solution adaptée

Diversifier ses cultures en sec est aujourd’hui une très bonne stratégie pour partager les risques d’accidents de production et sécuriser une marge globale correcte. Il est déterminant de faire tourner des cultures d’automne avec des cultures de printemps en fonction des potentiels de ses parcelles. Prenons l’exemple d’une exploitation avec des coteaux séchant, des plaines profondes et une partie irrigable (1 à 3 tours). Pour répartir les risques, l’exploitant a choisi de travailler 6 cultures : 3 céréales à paille sur 50 % de la SAU, du tournesol et du colza sur 15 % chacun et du maïs sur 20 % de la SAU.

Bien positionné et piloté, le maïs mérite toute sa place dans ce système. Voici quelques exemples de préconisations Pioneer (à affiner avec votre représentant Pioneer) :

  • mettre en place un Sem’Expert Dry sur les terres de coteaux moyens à bons en sec (IPSH 5) pour sécuriser une marge grâce à une récolte à la norme mi-septembre ; les bénéfices agronomiques du Sem’Expert Dry vont en plus permettre d’implanter la culture suivante dans de bonnes conditions ;
  • implanter un hybride AQUAmax sur les terres profondes sans irrigation pour valoriser vos sols à fortes réserves utiles (IPSH 4) ;
  • maximiser votre marge avec 3 tours d’eau ou moins (IPSH 3) sur les terres irrigables avec un hybride Sem’Expert Marge qui permettra de récolter à de très faibles humidités ET tôt pour semer un blé en suivant dans de bonnes conditions.

D’autres solutions existent, en fonction, par exemple, de la capacité de l’exploitation à sécher, du choix d’enchainer avec une culture d’hiver ou non, etc … Chaque système est différent. Et pour chaque système, Pioneer, par son expertise, vous accompagnera pour sécuriser vos objectifs par un conseil personnalisé.

N’hésitez pas à contacter vos agents Pioneer pour évaluer avec eux différentes stratégies.

 

28 novembre 2019
P0725 droit comme un i après toutes les intempéries !!

 

27 novembre 2019
P comme productivité

Frank Jehl, exploitant à Guémar (68), recherchait des hybrides qui lui assurent une bonne productivité. Il a semé 11 ha de P0200 et 50 ha de P0312, qui ont rendu respectivement 140 q/ha à 30 % H2O et 140 q/ha à 28 % H2O.

« P0200 et P0312 ont gardé une excellente tenue de tige jusqu’à la récolte ; P0200 paraissait même plus rustique en fin de cycle que P0312 qui était resté bien vert. Sur mes parcelles, P0312 un très bon potentiel. Je pense augmenter de 20 ha ma surface de P0312 l’année prochaine ».

En savoir plus sur P0200 et P0312


Le jeu des sept deux différences

À gauche le système racinaire et le système végétatif de PT264 sont très développés. À droite, ils le sont moins.

Pourquoi ? La réponse très bientôt.

Un indice : ils ont été semés le même jour dans la même parcelle.

 

25 novembre 2019
Pioneer partenaire des éleveurs

Pioneer toujours aux côtés des éleveurs et de leurs jeunes champions. À gauche au concours de Boussac (23) et à droite au concours de Saint-Gervais-d’Auvergne (63).
Et parmi les lauréats, des exploitants qui utilisent les hybrides Pioneer.