Actualités

Actualités
nationales

6 août 2020
Peu de bouchons sur la route du rendement

Désolé pour le titre 😅😁.

 

1 août 2020
Piloter vos m3 jusqu’à votre date de récolte

Peut-être que sur certaines de vos parcelles, vos maïs manquent de grains et/ou des feuilles autour de l’épis sont grillées. Dans ce cas, il faut ensiler sans tarder. Sinon, quel que soit l’état de votre réserve utile et le stress hydrique auquel sont soumis vos maïs, vous pouvez laisser vos plantes évoluer, parfois sous surveillance.

Les maïs denté-farineux m3 sont valorisables de 32 à 38 % de MS. Il est important de savoir évaluer théoriquement la date d’atteinte du stade 32 % MS (Stade m1). Il est tout aussi important de déterminer le calendrier d’évolution de ces maïs aux stades m2 et m3 pour planifier vos chantiers de récolte.

Pour en savoir plus sur le pilotage de vos denté-farineux m3 et déterminer leurs dates récoltes, téléchargez le document.

Télécharger le document

31 juillet 2020
Vérifiez l’état de conservation de vos ensilages, sécurisez vos futurs silos

Une bonne méthode pour savoir si vous avez préservé toute la valeur contenue dans vos silos est d’en réaliser un diagnostic selon plusieurs axes. Ce diagnostic silo vous renseignera sur votre maîtrise des techniques de confection et votre connaissance du fonctionnement d’un silo une fois fermé.

Pioneer, via son service MAXQual, analyse la confection générale du silo, la pression de compaction du tas, le pH, la granulométrie et l’éclatement des grains, et les zones d’échauffements avec une caméra thermique (photos orange = plus chaud et/ou plus ancien, violet foncé = moins chaud et/ou plus récent).

Sur la première photo, les différences de température du front d’attaque sont bien visibles, alors que sur un silo très bien conservé, elles devraient être vraiment minimes pour préserver la valeur alimentaire de l’ensilage.

Sur la deuxième photo, la température de la farine au centre du boudin a chauffé, donc a perdu son appétence. Sans cette vue thermique, l’exploitant n’aurait pas compris la raison du refus de ses laitières de la farine de cette zone.

Dans ces deux cas, l’utilisation d’un inoculant de conservation et/ou de stabilisation aurait permis d’éviter ces différents échauffements.

Pour en savoir plus et réaliser le diagnostic avant les premières récoltes, contactez votre représentant Pioneer.

 

30 juillet 2020
Le Sem’Expert Dry, un maïs idéal en Agriculture de Conservation des Sols

Thierry s’est déplacé chez Christophe, exploitant dans le sud de la Seine-et-Marne. Christophe est passé en Agriculture de Conservation des Sols voici quelques années. Et comme il le dit « le sol en est la clé de voute ».

Christophe voit dans le Sem’Expert Dry une culture parfaitement adaptée à l’Agriculture de Conservation des Sols :

– le maïs lui permet d’allonger sa rotation blé/colza/orge qu’il réserve à ses sols argilo-calcaires et limons sableux, et donc offre un moyen supplémentaire de gérer les adventices sans travail du sol.
– le Sem’Expert Dry est un maïs qui se récolte tôt, donc permet de libérer tôt la parcelle pour y implanter la culture suivante. A ces dates, les conditions climatiques sont telles que les semis risquent peu de détériorer la structure des sols.

Le Sem’Expert Dry a plein d’autres avantages que nous vous laissons découvrir dans cette vidéo.

 

28 juillet 2020
Le programme existe aussi en version bio

Les hybrides bio Pioneer programment aussi très bien comme le montrent ces photos.

 


Quand récolter son maïs à 32-33 % MS ?

Arvalis a publié avec Météo France la carte des dates prévisionnelles des récoltes de maïs fourrage. Ces dates sont déduites des dates de floraison femelle, qui correspondent au jour où la moitié des plantes ont des soies visibles à la pointe des épis.

Attention : il s’agit là de dates pour lesquelles le taux de MS devrait se situer à 32-33 %. Nous rappelons que les maïs dentés farineux et les maïs m3 peuvent se récolter bien au-delà de 32 % de MS, leur valeur alimentaire se bonifiant avec l’arrivée du grain à maturité physiologique.

Pour déterminer le plus précisément possible vos dates de récoltes, surtout avec les maïs dentés farineux et m3, rapprochez-vous de votre représentant Pioneer.

 

22 juillet 2020
Journée Semis Direct Sous Couvert à Labatut

Le 1er juillet, l’équipe Pioneer Lou Gascorn a accueilli une centaine d’agriculteurs à Labatut pour une manifestation consacrée au Semis Direct Sous Couvert (SDSC). Parmi les visiteurs, très peu étaient déjà en Agriculture de Conservation des Sols et venaient voir concrètement ce qu’est ce système.

Les deux demi-journées étaient organisées autour de 5 ateliers :

1 – Agronomie du sol : pour rappeler l’importance de la structure du sol et du système racinaire en Agriculture de Conservation des Sols (ACS).

2 – Implantation : le Sem’Expert, LumiGEN et LumiGEN Premium sont des « outils » au service de la réussite d’un maïs en SDSC. Le semis précoce du Sem’Expert permet de « précocifier » la récolte, donc rend disponible une plus longue période d’implantation des couverts (et donc plus d’espèces), essentiels en ACS.

3 – Itinéraire technique de l’exploitation : assolement, type de couverts et calculs de marge.

4 – Le semis direct avec le FIT Services : le FIT Services est très utile en sortie d’hiver car il permet de surveiller l’état du couvert végétal et donc de décider si un Semis Direct vaudra le coup ou non.

5 – Démonstration de SDSC : avec un semoir spécifique ou un semoir mono-graine modifié, tout le monde peut faire de l’Agriculture de Conservation des Sols.

 

18 juillet 2020
Quand on saura faire pleuvoir…

Un joli P1049 AQUAmax LumiGEN Standard semé par Bastien le 6/04 à Aire-sur-Adour dans une parcelle non irriguée, IPSH 4-4,5, à 75 000 grains/ha.

Nous sommes le 16 juillet, aux comptages Bastien a relevé 98 % de pieds levés et les maïs présentent de belles programmations, avec notamment des épis à 18×36 (photo) et une bonne fécondation.

C’est une parcelle de boulbènes et limons moyennement profonds, et s’il pleut au bon moment, alors ces parcelles peuvent monter jusqu’à 130 q/ha. Bastien a choisi P1049 AQUAMax LumiGEN Standard car c’est un hybride tardif ; il sécurise sa marge grâce à son cycle long qui lui permet de supporter les aléas climatiques. La récolte est prévue le 3 octobre à 20 % H2O.

Bastien espère un ou deux orages en été pour faire un très bon rendement. Mais nous ne savons pas encore faire pleuvoir…

 

17 juillet 2020
Demandez-le-programme – Acte 2

De très belles programmations dans cette nouvelle série de photos. Les hybrides Pioneer sont au rendez-vous.

 

13 juillet 2020
Demandez-le-programme – Acte 1

De très belles programmations dans cette série de photos. De beaux potentiels de rendement en perspective.