Eric Jolivet est associé au GAEC de la Serpolière, à Chalamont dans l’Ain. Ils élèvent une centaine de laitières pour 900 000 L de lait/an. Ils recherchent donc la performance à toutes les étapes de leur système de production.

Cette année ils ont essayé P8888, un maïs fourrage m3, semé mi-avril sur 3 ha après avoir retourné une prairie de ray-grass. « On était motivé pour tester la différence de tonnage et de digestibilité avec les cornés-dentés qui représentaient toute notre sole maïs, 25 ha, explique M. Jolivet. Manque de chance, on a été à court de fourrage à cause des problèmes climatiques et on a dû ensiler le 28 août, alors qu’il n’était qu’à 30 % de MS ».

Marion, l’agent Pioneer qui accompagne le GAEC a fait réaliser une pesée géométrique le jour de la récolte, pour évaluer les qualités agronomiques et zootechniques de P8888 à 30 % MS.

Bien conscient que cette récolte précoce ne permettait d’obtenir le meilleur d’m3, Eric Jolivet a été globalement satisfait des différentes analyses : 17,2 T MS/ha, 24,10 % d’amidon digestible et 0,95 UFL. Le tonnage était là !

En savoir plus sur m3