Éleveur à Molinet (03), Alexandre a atteint 194 q/ha sur une bande d’essai avec P0937 il y a deux ans. Cette année, toujours sur bande d’essai, il va dépasser (🤞) les 200 q/ha avec P0200. Il a semé à la densité de 105 000 pieds/ha, à 80 cm d’écartement et à 40 cm d’écartement.

Il a apporté 40 unités d’azote de plus qu’en 2018, soit 260 unités au total. Pour le moment, c’est la bande à 40 cm d’écartement qui semble la mieux partie pour dépasser les 200 q/ha.

Alexandre fait de l’ensilage épi, dont il vend une partie. Il recherche de la performance, il veut développer son rendement sans développer la plante. A 40 cm d’écartement, le maïs à plus d’espace, les plantes sont moins en compétition et devraient donc monter moins haut qu’avec un écartement à 80 cm.

Par ailleurs, avec un écartement à 40 cm, le maïs va occuper l’espace plus rapidement ce qui crée des zones d’ombre plus importantes à même de préserver l’eau du sol. Ces quelques mm supplémentaires, même si le maïs implanté sur une parcelle irriguée de limons profonds (IPSH1), peuvent faire la différence pour dépasser la barre des 200 q/ha.