Actualités

Actualités
de votre région

16 octobre 2018

Une parcelle non irriguée, des limons caillouteux sur un coteau, semée avec du P9234 à 73 000 pieds/ha a été suivie avec le FIT Services. Si elle a rendu 78 q/ha, les images satellites du FIT ont mis en évidence une importante hétérogénéité parcellaire de rendement, information confirmée par les données de la batteuse. De 40 q/ha pour les zones les plus rouges jusqu’à 110/120 q/ha pour les zones vertes.
Que faire en 2019 sur une telle parcelle ?

Deux zones de potentiel se découpent assez bien. La préconisation est donc de moduler simplement la densité : la diminuer dans la zone stressante et l’augmenter dans la zone à bon potentiel. L’algorithme du FIT Services va proposer un nouveau sens de semis pour permettre cette modulation, car l’agriculteur semait sur la longueur et n’est pas équipé d’un semoir de précision.
Le FIT service, c’est bien l’agriculture de précision à la portée de tous.

 

14 octobre 2018

Nicolas Jaguenaud, exploitant a Juicq (17), a conduit avec son agent Pioneer un essai en Sem’Expert Perf pour déplafonner les rendements et atteindre les 20 tonnes/ha.
Plusieurs hybrides étaient à l’essai dans une parcelle de limons profonds irrigués. P0937 a atteint l’objectif avec un rendement de 204 q/ha. La moyenne de l’essai a été établie à 182 q/ha.
Si vous avez des parcelles à très haut potentiel, vous savez quoi faire !

 

Thierry, Agriculteur d’Aujourd’hui, retourne visiter Guillaume, qu’il avait vu lors des semis de son maïs Sem’Expert Dry.

Malgré une saison humide, et de fortes pluies qui ont inquiétées Guillaume en début de cycle, son maïs Sem’Expert Dry est sa meilleure culture de l’année, avec une marge brute de 840 €/ha grâce à un rendement de 80 q/ha récoltés aux normes.

 

13 octobre 2018

Le bilan autour d’un bon petit déjeuner après la traite sur les avantages d’m3. Alain, Clément et Bruno, associé et responsable génétique et alimentation du troupeau sont unanimes. Les avantages au champ, comme une meilleure résistance aux stress, sont flagrants. Et c’est bien une meilleure concentration en énergie et une meilleure digestibilité des maïs m3 qui est à l’origine des meilleures performances laitières du troupeau : gain en volume et amélioration du TP et du TB.

 

12 octobre 2018

L’exploitation d’Aurélie Babin fait partie du réseau des fermes innovantes Pioneer. En chef d’entreprise, elle n’hésite pas à investir dans la semence pour aller chercher des marges. Elle fait donc du Premium depuis ses débuts. Son objectif est de déplafonner les rendements sur ses parcelles de différents potentiels. Les rendements de 2017 étaient à l’avantage de Premium avec +8 à +12 q/ha par rapport à des hybrides standards.

En 2018 sur des limons siliceux, des terres à potentiel plutôt limité, P0729 Premium a rendu entre 136 et 147 q/ha, ce qui lui a permis de dégager + 129 €/ha de marge brute par rapport à une variété standard. Cette année encore, Aurélie a observé des plantes régulières, un meilleur démarrage et une quasi absence de petits pieds.

En savoir plus sur Premium

5 octobre 2018

Thierry, Agriculteur d’Aujourd’hui rend visite à Eric qui fait du Sem’Expert Dry pour la deuxième année et qui augmentera sa surface l’année prochaine. Normal étant donné le bon rendement de ce maïs en sec récolté aux normes et les avantages agronomiques qu’il en retire, comme par exemple une végétation très saine car très sèche au moment de la récolte, idéale pour implanter un blé derrière.

 

3 octobre 2018

Sécuriser 6 tonnes avec du maïs en sec récolté aux normes pour dégager une marge brute très intéressante, c’est possible avec la technologie Sem’Expert Dry. Ecoutez Céline, agent terrain chez Pioneer, expliquer, à Thierry Agriculteur d’Aujourd’hui, tous les avantages du Sem’Expert Dry.

 

2 octobre 2018

Vous avez fait ou allez faire une très belle récolte de maïs grain Pioneer ? Profitez-en pour participer au concours organisé par l’AGPM (Association Générale des Producteurs de Maïs) pour le lancement de sa nouvelle page Facebook « Mon sol, mon maïs grain et moi ».

Pour jouer, il suffit de poster sur leur page Facebook votre plus belle photo de récolte : le chantier, le moment de la pesée, le résultat ou tout autre photo originale.

En savoir plus sur le concours

24 septembre 2018

Pioneer est partenaire du Herd Book Charolais. Le Concours National Adulte s’est tenu les 22 et 23 septembre à Poitier. Nous avons remis le prix du champion junior mâle à Montargis qui appartient au GAEC Micaud (03) et le premier prix de section dans la catégorie « mâles nés avant le 31 juillet 2014 » à Impoli du GAEC Vannier/Gozard (71).

Nous étions fiers et contents pour le prix du GAEC Micaud, client historique de m3.

 

21 septembre 2018

Un agriculteur de l’Ouest irrigue une de ses parcelles de deux façons : la bande la plus longue avec un enrouleur, le « carré » du bas avec un goutte à goutte de surface.

23 juillet : les indices de végétation indiquent que la biomasse est identique dans les deux zones. Le rythme d’irrigation est presque en lien avec les etm mais on puise dans la rfu.

2 août : les besoins en eau augmentent fortement vue les températures et le stade du mais.. Sur la partie irriguée en mais, l’agriculteur adapte son irrigation en lien avec les besoins en eau, par contre aucune action n’est possible pour augmenter le débit du goutte à goutte.

17 août : la quantité de biomasse est maintenue dans la zone rectangulaire. Par contre on voit clairement qu’elle commence à décrocher dans la zone carrée. Il faut savoir que le rendement d’un maïs est très fortement corrélé à sa quantité de biomasse.

22 août : le potentiel de rendement de la zone avec l’enrouleur est préservé. Le potentiel de rendement de la zone avec le goutte à goutte a par contre complètement décroché. Le potentiel total de la parcelle ne sera pas atteint, l’objectif pas réalisé.

Conclusion : Ces images ont permis à l’agriculteur de mettre en évidence le mauvais fonctionnement de son goutte à goutte lié à une débit insuffisant. Avec l’aide de ses images, l’agriculteur va rencontrer le vendeur du goutte à goutte et modifier ce matériel pour gagner en performance.

 

12 septembre 2018

Récolte de P8888, hybride m3, semé en sec le 10 mai dans une parcelle à Sourches (72). Notez sa belle couleur verte alors qu’il est à 37 % MS (taux issu de l’ensileuse). Le rendement a été mesuré à 17,7 T MS/ha.

En savoir plus sur m3

 

1 septembre 2018

P1049, bientôt dans vos parcelles. Ici, plus de 700 grains par épi dans une terre d’alluvions en non irrigué (IPSH4).

 

29 août 2018

Avec les nouveaux hybrides m3, récolter à 32 % de MS, une norme propre aux cornés et cornés dentés, n’a plus de sens.

m3 vous permet d’attendre la maturité physiologique du grain pour qu’il se remplisse d’un amidon farineux hautement digestible, avec la certitude que la fibre restera digestible. Et à ce stade, le grain reste tendre et facile à éclater.

Pour déterminer votre date de récolte au stade m3, rien de plus facile : prélevez plusieurs grains et observez la ligne de lait. Vous en déduirez le nombre de jours avant le stade optimal de récolte comme l’indique l’image ci-dessous.

Attendre le bon stade de récolte, dépasser les 32 % de MS, c’est de + 7 à + 15 % du rendement de MS à l’hectare, soit + 1 à + 2 T de MS à l’hectare.

Webserie M3 – déterminer sa date de récolte

10 août 2018

Des bonnes nouvelles de notre parcelle de Soyaux semées en Sem’Expert Dry le 23 mars. L’objectif était une récolte à 14,5 % H2O mi-septembre.

Il devrait être tenu, car le 9 août, la parcelle était à 30 % H2O et d’après nos calculs, la date pour une récolte à 14,5 % H2O serait autour du 18 septembre.

Donc rendez-vous bientôt.

En savoir plus sur Sem’Expert Dry

 

25 juillet 2018

On continue le tour des belles programmations avec ces photos prises à Saint-Gemme-la-Plaine (85400) de P0837 waxy (E) semé en Sem’Expert et de P0729 et P0937 semés en Sem’Expert Perf ; les semis ayant été réalisés entre le 20 et le 25 avril.

 

17 juillet 2018

En 2016, Pioneer ouvrait à Séville en Espagne le centre de recherche sur tournesol le plus avancé au monde. Avec un objectif affiché : proposer aux agriculteurs les variétés les plus avancées du moment, adaptées aux besoins locaux, et toujours plus productives et plus résistantes aux maladies et aux parasites.

Le premier fruit de ce centre à la pointe de la technologie mondiale sera disponible dès 2019. Il s’agit de Protector. Une gamme de tournesols, oléiques et linoléiques, VTH ou non, qui présentent un profil satisfaisant complet de résistance au mildiou, à l’orobranche, au phomopsis et au verticillium.

Grâce à cette pression maladie maitrisée, les premiers résultats montrent un gain de 4 q/ha soit 114 €/ha de plus. Protector est prometteur …

 

Une belle programmation pour ces hybrides Pioneer.

Photo du haut, 4 variétés semées entre le 20 et le 25 avril dans du marais en Sem’Expert à Laronde (17170)

Photo du bas, 6 variétés semées le 20 avril à Luçon (85400) en Sem’Expert Perf, le service qui maximise le potentiel des parcelles en positionnant les bons hybrides aux bonnes densités.

 

12 juillet 2018

Les exploitants qui se sont engagés dans la démarche FIT Services ont désormais accès à l’application en ligne qui leur permet de suivre et de récolter de l’information sur leurs parcelles de maïs grâce l’utilisation d’images satellite.

La visualisation des parcelles en temps réel et la consultation régulière de l’application permettent de mieux comprendre la mise en place du potentiel de rendement des parcelles depuis le semis jusqu’à la récolte et d’identifier les défauts techniques éventuels, comme l’hétérogénéité parcellaire, pour y apporter des mesures correctives efficientes, comme des préconisations de semis optimisés.

s28-imgfit

 

11 juillet 2018

Yoann Logeais est exploitant à Mothe-Achard en Vendée. L’année dernière, il a essayé P9234 Aquamax, il avait besoin de réduire ses charges, ses frais de séchage notamment. Comme il a récolté à 20 % d’humidité, il a décidé de refaire du P9234 cette année, mais en version Premium.

Yoann raconte : « j’ai été convaincu par Premium l’année dernière lors d’une réunion aux champs organisée par mon agent Pioneer. Mon objectif était pour 2018 d’optimiser et de sécuriser la mise en place du potentiel de mes parcelles avec P9234. J’ai deux parcelles l’une à côté de l’autre, une Premium et l’autre non et depuis le semis, la différence est flagrante ! Dans la parcelle Premium, la levée des rangs a été régulière et on n’y trouve presque pas de petits pieds, contrairement à l’autre ».

Le jeudi 2 août à partir de 10h une animation Pioneer se tiendra chez Yoann. Inscrivez-vous directement auprès de Jennifer 06 85 56 13 98.

s27-oa-premium

 

7 juillet 2018

Pour Yoann Logeais, c’est l’année des premières fois :-). La semaine dernière, il nous racontait avoir essayé Premium pour la première fois. Aujourd’hui, c’est de son premier maïs en Sem’Expert Dry dont il nous parle.

Yoann a une parcelle de terres froides dans des coteaux, des limons caillouteux avec en moyenne 20 cm de terre, qui ne voit que des céréales à paille. Il commençait donc à avoir des problèmes de résistance au désherbage. Son agent Pioneer lui a alors proposé de tester le Sem’Expert Dry, complètement adapté à ce type de parcelle, pour allonger la rotation et ainsi nettoyer la parcelle.

« Je n’avais jamais pensé faire du maïs dans ce genre de parcelle, sans irrigation… Le Dry a vécu que des conditions climatiques difficiles depuis le semis et pourtant il a eu une levée rapide dans ces terres froides et il se développe à grande vitesse ! », s’est réjoui Yoann, qui conclut : « je suis content d’avoir retrouvé un agent Pioneer qui m’a proposé cette solution qui va ouvrir de nouvelles perspectives pour mon exploitation ».

Le jeudi 2 août à partir de 10h une animation Pioneer se tiendra chez Yoann. Inscrivez-vous directement auprès de Jennifer 06 85 56 13 98.

En savoir plus sur Sem’Expert Dry

s27-oa-dry

 

4 juillet 2018

Pour répondre aux nouveaux défis techniques de la culture du maïs et valider l’intérêt des nouvelles technologies, Pioneer déploie un réseau de fermes partenaires, ” les fermes innovantes “, où seront testés les leviers d’optimisation de demain. Deux exploitations sont en Charente-Maritime.Chez M. Benoît Bridier, à Rioux, nous travaillerons l’optimisation de la fertilisation pour améliorer les performances de la culture.

Chez M. Yves Babin, à Rétaud, l’implantation du maïs occupera toute notre attention. Des essais de traitements de semences pour gérer l’après Sonido, notamment le service Premium sont au programme, ainsi que des essais de semis de précision pour moduler la densité de semis en fonction des différentes zones de potentiel des parcelles.

Vous retrouverez régulièrement l’actualité des “fermes innovantes” dans Pioneer&Moi, le site et la newsletter.

s19-oa23
s19-oa22
s19-oa21

 

3 juillet 2018

semée en Sem’Expert Dry  le 18 mars et dont nous suivons l’évolution dans Pioneer&Moi (actus du 13 avril et 28 mai) est arrivée à floraison le 21 juin.Encore un avantage du pilotage en Sem’Expert Dry, car une floraison à cette date va sécuriser le potentiel de rendement avant les gros coups de chaud et les forts stress hydriques de juillet et août.

En savoir plus sur Sem’Expert Dry

s26-oa3
s26-oa2
s26-oa1

 

20 juin 2018

De bons résultats de Premium Force 20 CS qui a assuré une bonne lutte contre les ravageurs du sol sur notre plateforme « traitement de semences » à Sompt chez Pierre Fichet. Force 20 CS se présente bien comme une vraie alternative à Sonido.

L’effet Premium est également bien marqué avec un nombre significativement réduit de petits pieds, préservant ainsi tout le potentiel de rendement.

En savoir plus sur Premium

oa-s25
s25-resultats-oa

 

6 juin 2018

Commencée avec du gris, finie avec des éclaircies. La première journée des Culturales 2018 a permis aux nombreux visiteurs de mieux faire connaissance avec le Dry, notamment grâce à la disponibilité de toute l’équipe de la Vallée de Garonne.

cult18-01
cult18-02
cult18-03
cult18-04
cult18-05
cult18-06
cult18-08
cult18-09
cult18-07

 

29 mai 2018

Laurent M., exploitant en Charente, a testé Premium « pour voir s’il pouvait aller chercher un peuplement proche de la perfection ».Il a divisé en deux une parcelle de 20 ha pour y semer le 6 avril P0837, « incontournable en Charente », à 88 000 pieds/ha. Une moitié en modalité Sonido et l’autre en Sonido Premium.
« Je n’ai pas beaucoup de taupins, mais le traitement insecticide, c’est une assurance pour être sûr de n’avoir aucun stress à l’émergence, pour préserver ma parcelle d’éventuels risques », précise Laurent.

Au contrôle de densité, Laurent a compté 86 000 pieds/ha levés dont 1 000 pieds/ha levés avec une semaine de retard (petits pieds) pour P0837 Sonido Premium. Tandis que seulement 84 000 pieds/ha dont 5 000 avec une semaine de retard étaient levés pour la modalité P0837 Sonido.

« Je suis plutôt séduit par les qualités de Premium, confie Laurent, j’ai une qualité d’émergence, de la régularité de peuplement et un faible nombre de petits pieds. Mon potentiel est donc bien sécurisé. »

En savoir plus Premium

s22-oa11
s22-oa12

 

28 mai 2018

A gauche du du Dry semé le 23 mars en centre Charente et à droite du Dry semé le 6 avril à Fontenet en Charente-Maritime
s22-oa2
s22-oa1

 

20 mai 2018

Voici les films des 3 gagnants plus notre coup de coeur.
1er : Consomm’acteur avec 1 234 votes. Les auteurs gagnent un week-end à Seville.
2ème : Les 4 petits cochons avec 1 181 votes. Les auteurs gagnent des places pour la finale du Top 14.
3ème : Etienne Fourmont avec 697 votes, qui gagne des entrées à Disneyland.
Coup de coeur : L’agriculture cultive notre avenir. La réalisatrice gagne une box détente.

 

8 mai 2018

Une belle germination de P64HE118 semé le 28 avril.

En savoir plus sur P64HE118

s19-oa2
s19-oa1

 

30 avril 2018

Une belle levée de PR38V31 semé dans des cailloux en Sem’Expert Dry.
s18-oa2

 

19 avril 2018

Pour la deuxième étape de sa visite en Occitanie, Thierry Agriculteur d’Aujourd’hui s’arrête chez Jean-Marie Busso, exploitant en polyculture à Faudoas dans le Tarn et Garonne.
Comme Guillaume Ripoll, Jean-Marie fait du Sem’Expert Dry pour bénéficier de tous les avantages agronomiques et économiques que procure cette culture de maïs et ce service expert Pioneer.

 

16 avril 2018

Les premiers semis Sem’Expert ont été déclenchés sur la région par les agents terrains. Notamment à Les Touches-de-Périgny (17), Aulnay (17) et Brioux-sur-Boutonne (79) où plusieurs parcelles de groies légères étaient correctement ressuyées en profondeur.Depuis le début du printemps, nos équipes suivent chaque situation en réalisant des diagnostics pédoclimatiques à la parcelle. Grâce à un dialogue permanent avec les agriculteurs, leurs situations bénéficient d’un pilotage spécifique : adaptation des objectifs au contexte réel, de la densité en fonction de la date de semi, de la profondeur de semi en fonction de la pédologie du sol et des conditions climatiques annoncées, et adaptation de l’itinéraire de fertilisation …

Les agents Pioneer sont en ce moment en alerte permanente et peuvent selon vos besoins venir faire un point parcellaire pour optimiser avec vous la mise en place de vos hybrides Pioneer.

En savoir plus sur Sem’Expert

s16-oa-1
s16-oa-2
s16-oa3

 

14 avril 2018

Le 10 octobre 2013, Thierry Bailliet ouvrait un compte Youtube pour expliquer au plus grand nombre sa passion : son métier d’agriculteur et l’agriculture. Désormais, vous le connaissez tous sous le nom de Thierry Agriculteur d’Aujourd’hui et ses vidéos sont devenues incontournables pour mieux comprendre les pratiques agricoles.
En ce mois d’avril, Thierry a décidé d’aller loin de chez lui en Occitanie pour rencontrer des agriculteurs qui ont introduit du maïs dans leurs rotations grâce à la technologie et au service Sem’Expert Dry.
Première étape chez Guillaume Ripoll, agriculteur à Villeneuve-les-Lavaur et Lavaur dans le Tarn.

 

13 avril 2018

pas-une-araigneeLevée Sem’Expert Dry – Semis du 23 mars – Soyaux 16800

 

2 avril 2018

La tête dans les étoiles et les pieds dans les bottes, c’est comme ça que nous vivons l’agriculture chez Pioneer. Le concours “L’Agriculture à la Cam”, dont nous sommes partenaires, vient de démarrer et durera jusqu’au 2 mai. Alors vous aussi prenez une caméra et venez racontez comment vous vivez l’agriculture.

En savoir plus sur le concours

 

23 mars 2018

Aujourd’hui nous vous proposons un test simple : si la réponses aux questions ci-dessous est oui, cochez la case. Si les 5 cases sont cochées vous pouvez partir semer !



Il se peut en fait que seule la dernière coche manque. Les équipes Pioneer sont à pied d’oeuvre pour surveiller les conditions de semis. Dès qu’elles seront toutes réunies, vous recevrez les SMS de déclenchement de semis.

s12-oa1
s12-oa2
s12-oa3

 

21 mars 2018

Pioneer est partenaire de “l’Agriculture à la cam”, un concours vidéo qui met en avant l’agriculture. Au moyen d’une vidéo d’1min30 qu’il est libre de réaliser comme il le souhaite (thème, nombre d’intervenants, type de caméra), chaque participant devra transmettre sa vision de l’agriculture, et parler de ceux qui nous nourrissent chaque jour, les agriculteurs.Le concours se déroule du 2 avril au 2 mai, les prix, par exemple des places pour la finale du TOP14, seront remis aux 4 gagnants le 17 mai. Les vidéos seront publiées sur le site du concours et chaque internaute pourra voter pour la vidéo qui lui plait le plus.

Vous qui la vivez au quotidien, si vous parliez de l’agriculture, vous le feriez comment ? Rendez-vous sur le site http://www.agriculturealacam.com/ pour savoir comment participer.

Vers l’Agriculture à la Cam

 

16 mars 2018

Le challenge Centeol, ce sont des robots autonomes qui vont semer du maïs de façon coordonnée. Ils seront capables de moduler les doses de semences dans les différentes zones de potentiels des parcelles grâce à des cartes réalisées par Précifield, un autre partenaire du challenge. Ces zones sont fonction de la texture, de la profondeur et de la teneur en matière organique des sols.
Pour chaque zone de potentiel, Pioneer et l’agriculteur partenaire ont défini une stratégie, fixant ainsi l’objectif de rendement et la densité de semis.Par exemple pour les zones à plus faible potentiel, ils ont décidé de sécuriser la marge brute en diminuant les intrants. L’objectif de rendement est alors fixé à 75 q/ha et une densité plutôt claire à 85 000 pieds/ha.
Par contre pour les zones à plus fort potentiel l’objectif est de déplafonner le rendement à 130 q/ha en semant plus épais, à 120 000 pieds/ha.

Pour les deux parcelles du challenge, les hybrides P9234 AquaMax et P8812 DentéMax ont été retenus car ces génétiques répondent très bien à différentes densités.
Le semis aura lieu en avril, donc la suite bientôt.

Pour en savoir plus, suivez le Challenge Centeol sur son compte Twitter.

Twitter du Challenge Centeol

cartes-centeol

 

11 mars 2018

Dans les 5 premiers épisodes, vous suivez Jérôme, Alain puis Hervé, qui cultivent et ensilent des maïs de la gamme m3. Tous les trois sont associés dans le GAEC Vivieroche à La Rochelle qui compte 9 associés pour 1,9 millions de litres de ” quota “ et 800 ha de céréales fourrages. Cela laisse peu de place à l’approximation.Au fil des épisodes, vous verrez les qualités des nouveaux maïs m3 :
– En culture avec un remarquable Stay-green à maturité qui permet d’aller chercher du rendement et du remplissage de grain tout en offrant de la souplesse pour le chantier de récolte.
– Dans le silo, grâce à un grain farineux qui éclate bien à la récolte car il ne durcit pas à maturité, tandis que les parties vertes se hachent correctement.
– Et bien sûr des économies d’intrants puisque pour le même travail au champ les m3 rendent un tonnage/ha plus important avec plus d’amidon.

L’occasion aussi pour Loïc, agronome Pioneer spécialiste de la nutrition animale, de distiller de précieux conseils pour la réalisation d’un silo et puis pour en tester la qualité.

Vers la websérie m3

webserie1
webserie3
webserie2

 

7 mars 2018

La période des semis se rapproche de plus en plus et vous n’avez pas encore pris toutes vos décisions ? Appelez votre agente local Pioneer ! Il échangera avec vous sur les orientations de votre parcellaire pour vous conseiller en choix de dernière minute les hybrides les plus adaptés à vos objectifs, comme par exemple nos variétés leaders P9234, P9486, P9838, P0023, P0725 et P0837 qui sont encore disponibles en standard ou avec l’ensemble des traitements de semences.Etienne Bonneau – 86 : 06 86 58 61 12  /  Xavier Echaroux – Sud 79 et Nord-Est 17 : 06 80 34 03 53  /  Jennifer Moresve – Nord-Ouest 17 et Ouest 85 : 06 85 56 13 98  /  Christophe Gregoire – Sud 17 : 06 14 04 17 04  /  Florian Emery – Sud 16 : 06 18 67 47 85  /  Fabien Masson – Nord 16 : 06 80 34 03 94  /  Elien Gourgues – 24 : 06 85 53 94 19

p0023
p0725-3
p9486
p9234-2
p9838

 

Loïc Aubry était interviewé sur le stand VillageSemence au SIA 2018. Il a présenté son métier et m3.Loïc est agro-nutritionniste chez Pioneer. C’est un nouveau métier qui fait le lien entre la semence et la nutrition animale afin de toujours mieux faire correspondre la sélection des nouveaux hybrides avec les besoins des éleveurs.

m3, c’est l’innovation Pioneer en hybrides denté farineux développée pour l’ensilage. Les maïs de la gamme m3 apportent plus de souplesse de culture et de récolte à l’exploitant et également plus d’amidon facilement digestible.

Pour en savoir plus, regarder l’interview

loic-village-semences

 

6 mars 2018

Vous allez bientôt semer, les semences Pioneer sont prêtes et vous allez préparer le lit de semence, mais avez-vous pensé à vérifier que vos sols étaient correctement ressuyés ?
Car en travaillant sur un sol mal ressuyé, vous risquer de le compacter, ce qui entraine une réduction de la porosité et de l’aération du sol et diminue sa vitesse de drainage ainsi que la disponibilité de l’air et de l’eau.Implanter sur un sol compacté, c’est limiter la profondeur d’enracinement, l’accès à l’eau, l’absorption des éléments nutritifs du sol et l’efficacité de l’eau pluviale et d’irrigation.

Et c’est là que votre amie la bêche intervient : arpentez vos parcelles muni d’une bêche et prélevez des blocs sur 30-40 cm environ. Un sol est ressuyé quand la terre s’émiette sans lisser : si le bloc de terre prélevé s’émiette en tombant par terre, c’est bon.

Vous saurez ainsi dans quel ordre travailler vos parcelles et quand, sans risquer d’entamer leur potentiel.

beche1
beche2

 

2 mars 2018

Pioneer m3 était cette année pour la première fois partenaire du Pot des Champions, l’événement qui clôture la journée du concours général agricole charolais. Très apprécié par les participants, le pot s’est tenu sur le stand de la région Bourgogne Franche Comté. Il a réuni l’ensemble des éleveurs charolais présents à Paris et les élus du Herd-Book Charolais.
herd-char2
herd-char5
herd-char1
herd-char4
herd-char3
herd-char6

 

26 février 2018

m3, notre innovation au service des éleveurs, était cette année partenaire de Prim’Holstein France pour le Concours Général Agricole qui se tient au Salon International de l’Agriculture.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Photos Prim’Holstein France

 

25 février 2018

Réussir Bovins Viande est allé à la rencontre du GAEC Micaud, qui élève 350 charolaises, inscrites à l’Herd-book, à Ygrande dans l’Allier. Les vaches en finition sont essentiellement nourries avec de l’ensilage maïs.
Il y a quelques années, ils ont abandonné la culture de maïs corné-denté pour cultiver uniquement les nouveaux dentés farineux m3 de Pioneer : le GAEC Micaud complémentait l’ensilage de maïs corné-denté avec des céréales, environ 1 kg pour 11 kg d’ensilage. Mais grâce à la teneur plus élevée en amidon plus digestible des maïs m3, ils ont pu réaliser d’importantes économies sur ce poste, environ 1,4 kg de céréales par jour/vache.
Comme l’explique Loïc Aubry de Pioneer, également interviewé, l’amidon des denté farineux m3 est non seulement plus digestible que celui des corné-dentés grâce à sa structure farineuse, mais il y en a plus, car l’exploitant peut laisser le grain se remplir jusqu’à 38 % – 40 % de MS grâce au remarquable stay-green des m3. Comme les maïs m3 sont des dentés, ils continuent de faire des grains et des rangs si les conditions sont bonnes, augmentant ainsi la quantité d’amidon et de MS/ha récolté.

Pour en savoir plus, lisez l’intégralité de l’article

micaud1
micaud2
micaud3

 

13 février 2018

L’Association Générale des Producteurs de Maïs (AGPM) vient de lancer Maïsconnection, une application smartphone pour créer un lien avec les maïsiculteurs et communiquer sur la filière.
Les exploitants trouveront ainsi des informations, actualisées toutes les semaines, sur le marché et les cours et des documents à télécharger pour ceux qui veulent se lancer dans la certification.
Également une rubrique sondage et une rubrique mobilisation pour recueillir les avis des maïsiculteurs et les inciter à participer aux consultations publiques, comme par exemples les Egalim.
Enfin, la rubrique ” Idées claires, Idées reçues ” est un véritable pensum qui propose des données et des explications claires pour contrer toutes les contre-vérités et fausses informations régulièrement entendues sur le maïs.
Maïsconnection est disponible pour téléphones Android et Iphones.
maisconnect1
maisconnect2
maisconnect3

 

18 janvier 2018

Philippe Popin, agriculteur à Ligugé dans la Vienne (86) a engagé cette année tous ses maïs Pioneer, environ 50 % de sa sole, en Premium. Une grande partie de ses parcelles est en terres froides et battantes. Il avait donc pris l’habitude de perdre des pieds, de voir son potentiel entamé dès la levée.Puis il a testé l’année dernière notre innovation Premium. Sur une simple bande de 20 000 grains, notre hybride P0312, juste pour voir.

Et il a vu ! Philippe Popin nous confie : « J’ai été impressionné par la régularité de la levée et la vigueur au départ liées à la sélection Premium. La levée a avoisiné les 99 % ! Le potentiel était préservé ! A ce moment-là j’ai su que pour 2018 je n’utiliserai que du Premium pour mes différents hybrides Pioneer. »

En savoir plus sur Premium

popin1
popin4
popin3

 

Olivier Marchais, exploitant à Landrais en Charente-Maritime (17) s’est engagé en Premium sur 100 % de sa sole maïs, soit 75 ha. Olivier nous raconte : « J’ai été convaincu par PREMIUM lors d’une visite de parcelles d’essais, dans des terres hétérogènes, où la limite était à couper au couteau ! Ce qui était flagrant, c’était le peuplement homogène dans Premium par rapport aux semences classiques où l’on voyait bien la présence de nombreux petits pieds ! ».L’essai a été réalisé dans deux parcelle mitoyennes où alternent des groies superficielles et moyennes. Une parcelle accueillait l’hybride Pioneer et l’autre sa version Premium. Les 2 maïs furent « starterisés » avec du 18/46 à 100 kg/ha.

Comme Olivier Marchais le dit, si vous souhaitez « mettre toutes les chances de votre côté pour atteindre le potentiel maximum de vos parcelles », contactez vite votre agent Pioneer.

premium2
premium1

En savoir plus sur Premium

 

5 janvier 2018

Toute l’équipe Pioneer vous présente ses meilleurs voeux pour 2018

 

20 décembre 2017

Pour 2018, toute l’équipe Pioneer est mobilisée pour défendre la rentabilité de votre exploitation.
  • Découvrez les nouveautés 2018,
  • Focus sur les hybrides pour déplafonner la performance dans les parcelles à hauts potentiels,
  • Comment pousser la marge dans les parcelles à potentiel moyen,
  • Découvrez comment réduire les problématiques de désherbage et allonger les rotations en réintroduisant du maïs dans vos parcelles à bas potentiel,
  • Nos variétés de tournesol pour optimiser et sécuriser la culture,
  • Faites connaissance avec M3, notre innovation ensilage qui augmente l’énergie disponible à l’hectare,
  • Premium, l’innovation qui sécurise la mise en place de votre potentiel de rendement.

Télécharger notre sélection Pioneer 2018

flyer-atlantique-17

 

16 novembre 2017

Si vous avez des parcelles à fort potentiel (IPSH 1) et sans limite de ressources (irrigation, fertilisation, …), vous auriez tout intérêt à y conduire vous aussi des maïs en Sem’Expert Perf, notre service qui déplafonne les rendements et accroît la rentabilité du maïs.

Car dans ces conditions, lorsque l’on associe la génétique Pioneer, l’expertise des agents de terrains et la connaissance de l’agriculteur sur ses parcelles, il vaut mieux prévoir des remorques très larges.

Comme le montre cette carte de résultats d’exploitants accompagnés en Sem’Expert Perf.

s8-rdt-oa

 

9 novembre 2017

Avec les problèmes d’irrigation, l’arrêt de la monoculture du maïs et les contraintes des rotations, les avantages agronomiques d’un précoce l’emportent de plus en plus sur le différentiel de marge avec un tardif.
Hubert, agriculteur en Sud Vienne, nous a fait part l’hiver dernier de son besoin de sécuriser la floraison du maïs avec l’irrigation avant les coupures préfectorales, qui interviennent de plus en plus tôt, et de son souhait de baisser ses charges opérationnelles.

Nous lui avons proposé d’essayer sur une parcelle le service Sem’Expert Marge avec la variété P8521, un précoce bien adapté à ses besoins, tandis qu’il continuait sur d’autres parcelles avec le P0725, un tardif qu’il a l’habitude de faire.
Grâce aux déclenchements Sem’Expert, P8521 a été semé le 18 mars et la floraison a eu lieu le 20 juin, bien avant les coupures préfectorales. P8521 a été récolté le 20 septembre à 14,5% d’humidité. Le terrain a donc été libéré tôt, sans matraquage du sol, avec des pailles complètement desséchées, simplifiant ainsi l’implantation des céréales d’hiver.

Mais surtout, comme le montre le tableau, Sem’Expert Marge a dégagé une marge quasi identique à celle de P0725, grâce à l’absence de frais de séchage. Et cette marge aurait même pu être supérieure sans la canicule à la période de floraison.

 

Rdt net H20 Frais de séchage Charges opérationnelles avec l’irrigation et le séchage Marge Brute
P0725 99,51 q/ha 24 % 181 € 646 € 747 €/ha
P8521 83,92 q/ha 14,5 % 0 € 453 € 721 €/ha

Sem’Expert Marge est un service expert Pioneer qui vous aide à faire de votre maïs la culture la plus rentable de l’exploitation, quel que soit son indice.

 

27 octobre 2017

oa3-s5
oa2-s5
oa1-s5

On l’a oublié, le mais est une culture qui présente de nombreux atouts environnementaux : économe en intrants, en eau (par rapport aux autres céréales), refuge d’auxiliaires en été, … Tout ce qui vous incite à faire ou refaire du maïs peut donc être bénéfique pour l’environnement.

La culture du maïs combinée au traitement de semences Premium, vous permettra de bien maîtriser l’uniformité des levées et du peuplement pour réduire le nombre de petits pieds. Vous sécurisez ainsi le potentiel de votre parcelle donc vous sauvez du rendement.

Voici quelques résultats d’essais pour vous donner une idée. La modalité ? un ou deux rangs de Premium, le reste de la parcelle en classique :

  • Parcelle 1 en marais mouillé : + 6 % rdt et -1,5 % humidité,
  • Parcelle 2 en marais : + 8% rdt et -2 % humidité,
  • Parcelle 3 en groie : + 17 % rdt, humidité identique,
  • Parcelle 4 en groie : +10% rdt et -1 % d’humidité,
  • Parcelle 5 en groie : + 6,5 % rdt et -1 % d’humidité.

En savoir plus sur Premium

 

18 octobre 2017

Présent depuis maintenant 5 ans, notre service Sem’Expert Dry ne cesse de se développer dans la région et de proposer des rentabilités en progression.

Grâce à Sem’Expert Dry, vous pouvez introduire un maïs dans vos rotations blé-colza ou blé-tournesol sur vos terres non irriguées à potentiel limité.

Cette culture de printemps vous aidera à gérer les problèmes de résistances sur vos parcelles tout en sécurisant une marge/ha.

Pour preuve les résultats ci-contre.
En savoir plus sur Sem’Expert Dry

rdt-charente

 

11 octobre 2017

auto-cha1
auto-cha2

Didier est éleveur à Verneuil en Charente. Ses parcelles sont dans une zone de stress hydrique assez marqué et il subit des sécheresses depuis maintenant 5 ans. L’année dernière, il n’avait pratiquement pas d’épis dans ses maïs, et il a dû acheter de l’orge pour ramener des UF dans les rations. Beaucoup d’orge.

Il cherchait donc une solution pour retrouver de l’autonomie alimentaire en produisant et sécurisant un ensilage de haute qualité.
Pour la première fois, il a essayé la génétique Pioneer. Nous lui avons proposé un hybride denté farineux, riche en amidon et qui reste stable dans toutes les situations.
Didier a pu observer une excellente vigueur au départ, un stay green remarquable et surtout de très beaux épis.

Il a donc été rassuré avant le début de son chantier d’ensilage, prévu cette semaine.

 

4 octobre 2017

attaques de sésamies
pc-sesamie

Lors des visites de parcelles, nos équipes ont relevé une forte pression d’insectes foreurs, pyrales et surtout sésamies.
Restez donc vigilants et n’hésitez pas à avancer la date de votre récolte car trop tarder pourrait avoir des conséquences négatives sur votre rendement.

Pour lutter contre ces insectes foreurs, il y a au moins deux moyens :

  • Utiliser un insecticide, et nos équipes sont à vos côtés pour vous aider dans le positionnement et l’application de ceux que nous connaissons bien et que nous recommandons pour nos variétés.
  • Semer précocement pour décaler le cycle du maïs de celui des ravageurs et ainsi rendre les plantes plus difficiles à attaquer. C’est l’un des atouts du Sem’Expert : nous avons relevé une pression des foreurs inférieure de 30 % sur un maïs Sem’Expert par rapport à un maïs semé début mai.

Nos équipes peuvent vous accompagner dans la mise en place du service Sem’Expert.

Pour en savoir plus sur SEM’EXPERT

28 septembre 2017

28-1
Pioneer a accueilli plusieurs centaines d’agriculteurs sur son site de production de semences à Aussonne (31) ce jeudi. Véritable voyage au centre du maïs, cette journée a été l’occasion de découvrir toutes les innovations qui font et qui feront du maïs un pilier incontournable de la performance des exploitations.La journée, s’est organisé autour de grands temps forts :
– un 1er atelier de découverte des nouvelles technologies qui permettent d’accélérer le temps d’obtention d’une nouvelle variété avec des caractères bénéfiques.
– un 2nd atelier dédié aux apports du digital sur le pilotage du maïs à la parcelle, avec l’exemple de la plateforme numérique ENCIRCA Pioneer aux US et le FIT Services en France.
– un temps fort de plénière avec la présence de grands témoins du secteur agricole et des intervenants Pioneer du monde entier.
– enfin une visite de l’usine a permis de découvrir une innovation unique au monde pour l’application de traitement de semences.

Beaucoup d’échanges sur cette journée avec des agriculteurs de la France entière, des distributeurs, des startups agricoles et les équipes Pioneer, permettent d’envisager un bel avenir avec le maïs.

28-2
28-3
28-42