Actualités

Actualités
de votre région

17 août 2018

Pour vos parcelles de maïs, notamment celles conduites en Sem’Expert Marge, il est recommandé d’arrêter l’irrigation entre les stades humidité du grain à 50 % et humidité du grain à 45 %. En dessous de 45 % d’humidité du grain, le maïs ne valorise plus les apports d’eau d’irrigation.

Ce stade se repère lorsque les amidons vitreux, pâteux et laiteux sont répartis en 3 tiers et peut également être calculé grâce aux UC pour chaque précocité.

 

16 août 2018

Les ensileuses tournent à plein régime depuis le début de la semaine et les échos sur les rendements sont bons malgré cette année sèche et compliquée.
Les récoltes des hybrides précoces, notamment ceux de la gamme m3, se sont terminées avec une bonne qualité et une bonne quantité de fourrage.

L’ensilage des indices 500+ a débuté et P0725 se fait remarquer encore une fois par sa performance et son gabarit exceptionnel, comme le montre la première photo.

 

8 août 2018

Dans une parcelle irriguée de la Hardt (68), les nouveautés P1241 et P0937 semées le 8 avril présentent une très belle programmation et sont déjà au stade fin laiteux début pâteux.

P9234 se maintient très bien durant cette canicule et promet un haut niveau de performance malgré les conditions actuelles, confirmant ainsi son statut de référence.

De gauche à droite : P1241, P0937, P9234

 

6 août 2018

Beau développement du tournesol Alterna P64LL109, semé par Michel Engesser à Balgau en Alsace, qui en est déjà au stade bouton floral.

En savoir plus sur Alterna

 

25 juillet 2018

Michel Engasser, exploitant à Balgau en Alsace, pratique la double culture sur plusieurs parcelles depuis plusieurs années. Sur un précédent orge, il a fait deux fois du maïs mais n’était pas satisfait du taux d’humidité à la récolte.

Cette année, après un orge, Michel a choisi d’essayer P64LL109, la variété Alterna Tournesol pour la double culture ; pour un essai agronomique déjà, le bilan économique sera fait à la récolte.
Donc à bientôt pour la suite de l’Alterna Tournesol.

En savoir plus sur Alterna

 

17 juillet 2018

En 2016, Pioneer ouvrait à Séville en Espagne le centre de recherche sur tournesol le plus avancé au monde. Avec un objectif affiché : proposer aux agriculteurs les variétés les plus avancées du moment, adaptées aux besoins locaux, et toujours plus productives et plus résistantes aux maladies et aux parasites.

Le premier fruit de ce centre à la pointe de la technologie mondiale sera disponible dès 2019. Il s’agit de Protector. Une gamme de tournesols, oléiques et linoléiques, VTH ou non, qui présentent un profil satisfaisant complet de résistance au mildiou, à l’orobranche, au phomopsis et au verticillium.

Grâce à cette pression maladie maitrisée, les premiers résultats montrent un gain de 4 q/ha soit 114 €/ha de plus. Protector est prometteur …

 

12 juillet 2018

Les exploitants qui se sont engagés dans la démarche FIT Services ont désormais accès à l’application en ligne qui leur permet de suivre et de récolter de l’information sur leurs parcelles de maïs grâce l’utilisation d’images satellite.

La visualisation des parcelles en temps réel et la consultation régulière de l’application permettent de mieux comprendre la mise en place du potentiel de rendement des parcelles depuis le semis jusqu’à la récolte et d’identifier les défauts techniques éventuels, comme l’hétérogénéité parcellaire, pour y apporter des mesures correctives efficientes, comme des préconisations de semis optimisés.

s28-imgfit

 

6 juillet 2018

Les résultats de la plateforme d’essais « traitements de semences », gérée par Gilles Jenner à Lampertheim (67). 3 modalités de P9234 semées le 26 avril 2018 à 93 000 pieds/ha en limon-argileux. Le comptage a eu lieu le 4 juin 2018 sur 2 fois 13m33 sur les 3 modalités. L’homogénéité de la modalité Premium ressort clairement.

s26-al2-plateforme
resultats-alasce

 

4 juillet 2018

Denis Schwein est éleveur à Ohnenheim dans le Bas-Rhin. Depuis environ 20 ans, il cultive chaque année du maïs en dérobé qu’il récolte en fourrage. Il avait l’habitude d’utiliser un très précoce, mais il y 2 ans, il a découvert les variétés Alterna de Pioneer

Au 19 juin, Denis Schwein avait récolté son orge, enlevé la paille et travaillé la parcelle en tcs sur 5 cm. Le 20 juin, il semait en dérobé P7326 un hybride fourrager ultra-précoce et quelques bandes de P7054, un hybride grain également ultra-précoce pour faire un essai. La parcelle était ensuite passée au rouleau juste après pour garder l’humidité puis irriguée de 20 mm d’eau.

Le 25 juin, les hybrides Alterna pointaient déjà le bout de leurs feuilles.

s26-al3
s26-al1
s26-al2
s26-al5
s26-al4
s26-al6

 

20 juin 2018

Début des floraisons pour nos variétés m3 P8888 et P8666 qui ont été semés le 13 avril. Leur cycle a environ 10 jours d’avance par rapport aux autres parcelles de la même précocité.

Cette floraison précoce va permettre aux maïs d’éviter les stress des coups de chaleurs de mi-juillet qui provoquent des avortements.
L’avantage de semer tôt…

En savoir plus sur M3

s25-al4
s25-al3
s25-al2
s25-al1

 

13 juin 2018

Gilles Mertz, exploitant à Elsenheim, a pu observer de très belles vigueurs de départ sur les trois génétiques Pioneer qu’il a semé chez lui. M. Mertz a installé dans ses terres noires irriguées du Ried 3 hybrides de précocités différentes, pour étaler ses récoltes. De gauche à droite :

  • P0725 au stade 12 feuilles. Semé le 9 avril à 89 000 pieds/ha sur une parcelle de 20 ha ;
  • P9234 au stade 10 feuilles. Semé le 9 avril à 100 000 pieds/ha sur une parcelle de 10 ha. Comme il irrigue, Gilles a choisi ces 2 variétés Aquamax pour économiser des tours d’eau ;
  • P0312 Premium au stade 10 feuilles. Semé le 9 avril à 89 000 pieds/ha à côté d’un P0312 standard, sa vigueur de départ et sa régularité à la levée ont surpris Gilles.
s24-al1-0725
s24-al2-p9234
s24-al3-p0312

 

6 juin 2018

Commencée avec du gris, finie avec des éclaircies. La première journée des Culturales 2018 a permis aux nombreux visiteurs de mieux faire connaissance avec le Dry, notamment grâce à la disponibilité de toute l’équipe de la Vallée de Garonne.

cult18-01
cult18-02
cult18-03
cult18-04
cult18-05
cult18-06
cult18-08
cult18-09
cult18-07

 

31 mai 2018

Une belle photo qui montre bien la meilleure vigueur de départ et une très bonne régularité de P9234 Premium sur cette parcelle de 6 ha à Burnhaupt-le-Bas.

Semé le 10 avril à 96 000 pieds/ha, un comptage de densité des modalités Premium et standard sur les 100 premiers mètres a mis en évidence une différence de 5 000 pieds/ha levés en faveur de Premium.

En savoir plus Premium

s22-al

 

20 mai 2018

Voici les films des 3 gagnants plus notre coup de coeur.
1er : Consomm’acteur avec 1 234 votes. Les auteurs gagnent un week-end à Seville.
2ème : Les 4 petits cochons avec 1 181 votes. Les auteurs gagnent des places pour la finale du Top 14.
3ème : Etienne Fourmont avec 697 votes, qui gagne des entrées à Disneyland.
Coup de coeur : L’agriculture cultive notre avenir. La réalisatrice gagne une box détente.

 

11 mai 2018

Une belle floraison d’un colza Pioneer dans les terres noires du ried nord. Malgré un hiver humide et les gels lors de la reprise de végétation, la variété que nous avons recommandée a conservé son potentiel de rendement.Ce qui satisfait naturellement Thierry B. obligé dans le cadre de la PAC d’intégrer une troisième culture qui représente au moins 5 % de ses terres labourables ; car tout le secteur ried nord (le long du Rhin entre Strasbourg et Lauterbourg) était à 100 % en monoculture maïs pendant les 40 dernières années.

Le choix du colza est technique car historiquement il s’en faisait dans ces terres noires et l’approche culturale est plus simple et plus abordable qu’avec du soja “, précise Thierry.

Fiche Colza PT 256

s19-alsace1
s19-alsace2

 

26 avril 2018

De belles levées dans une parcelle du nord de l’Alsace semée le vendredi 13 avril de nos variétés m3 P8666 précoce et P8888 demi-précoce.

En savoir plus sur M3

s17-al1
s17-al2

 

19 avril 2018

Intensification des semis en Alsace grâce aux bonnes conditions climatiques. Les semis des hybrides tardifs sont encore largement dans les temps pour atteindre les UC à mi-octobre.

Au 19 avril, 50 % de la sole alsacienne de maïs aura été semée.

al-s16-5
al-s16-4
al-s16-2
al-s16-6
al-s16-3
al-s16-1

 

Pour la deuxième étape de sa visite en Occitanie, Thierry Agriculteur d’Aujourd’hui s’arrête chez Jean-Marie Busso, exploitant en polyculture à Faudoas dans le Tarn et Garonne.
Comme Guillaume Ripoll, Jean-Marie fait du Sem’Expert Dry pour bénéficier de tous les avantages agronomiques et économiques que procure cette culture de maïs et ce service expert Pioneer.

 

14 avril 2018

Le 10 octobre 2013, Thierry Bailliet ouvrait un compte Youtube pour expliquer au plus grand nombre sa passion : son métier d’agriculteur et l’agriculture. Désormais, vous le connaissez tous sous le nom de Thierry Agriculteur d’Aujourd’hui et ses vidéos sont devenues incontournables pour mieux comprendre les pratiques agricoles.
En ce mois d’avril, Thierry a décidé d’aller loin de chez lui en Occitanie pour rencontrer des agriculteurs qui ont introduit du maïs dans leurs rotations grâce à la technologie et au service Sem’Expert Dry.
Première étape chez Guillaume Ripoll, agriculteur à Villeneuve-les-Lavaur et Lavaur dans le Tarn.

 

10 avril 2018

Premiers semis de maïs en Alsace à Hettenschlag chez Bertrand Muller !
alsace-semis-2-s15
alsace-semis-1-s15

 

2 avril 2018

La tête dans les étoiles et les pieds dans les bottes, c’est comme ça que nous vivons l’agriculture chez Pioneer. Le concours “L’Agriculture à la Cam”, dont nous sommes partenaires, vient de démarrer et durera jusqu’au 2 mai. Alors vous aussi prenez une caméra et venez racontez comment vous vivez l’agriculture.

En savoir plus sur le concours

 

21 mars 2018

Pioneer est partenaire de “l’Agriculture à la cam”, un concours vidéo qui met en avant l’agriculture. Au moyen d’une vidéo d’1min30 qu’il est libre de réaliser comme il le souhaite (thème, nombre d’intervenants, type de caméra), chaque participant devra transmettre sa vision de l’agriculture, et parler de ceux qui nous nourrissent chaque jour, les agriculteurs.Le concours se déroule du 2 avril au 2 mai, les prix, par exemple des places pour la finale du TOP14, seront remis aux 4 gagnants le 17 mai. Les vidéos seront publiées sur le site du concours et chaque internaute pourra voter pour la vidéo qui lui plait le plus.

Vous qui la vivez au quotidien, si vous parliez de l’agriculture, vous le feriez comment ? Rendez-vous sur le site http://www.agriculturealacam.com/ pour savoir comment participer.

Vers l’Agriculture à la Cam

 

16 mars 2018

Le challenge Centeol, ce sont des robots autonomes qui vont semer du maïs de façon coordonnée. Ils seront capables de moduler les doses de semences dans les différentes zones de potentiels des parcelles grâce à des cartes réalisées par Précifield, un autre partenaire du challenge. Ces zones sont fonction de la texture, de la profondeur et de la teneur en matière organique des sols.
Pour chaque zone de potentiel, Pioneer et l’agriculteur partenaire ont défini une stratégie, fixant ainsi l’objectif de rendement et la densité de semis.Par exemple pour les zones à plus faible potentiel, ils ont décidé de sécuriser la marge brute en diminuant les intrants. L’objectif de rendement est alors fixé à 75 q/ha et une densité plutôt claire à 85 000 pieds/ha.
Par contre pour les zones à plus fort potentiel l’objectif est de déplafonner le rendement à 130 q/ha en semant plus épais, à 120 000 pieds/ha.

Pour les deux parcelles du challenge, les hybrides P9234 AquaMax et P8812 DentéMax ont été retenus car ces génétiques répondent très bien à différentes densités.
Le semis aura lieu en avril, donc la suite bientôt.

Pour en savoir plus, suivez le Challenge Centeol sur son compte Twitter.

Twitter du Challenge Centeol

cartes-centeol

 

11 mars 2018

Dans les 5 premiers épisodes, vous suivez Jérôme, Alain puis Hervé, qui cultivent et ensilent des maïs de la gamme m3. Tous les trois sont associés dans le GAEC Vivieroche à La Rochelle qui compte 9 associés pour 1,9 millions de litres de ” quota “ et 800 ha de céréales fourrages. Cela laisse peu de place à l’approximation.Au fil des épisodes, vous verrez les qualités des nouveaux maïs m3 :
– En culture avec un remarquable Stay-green à maturité qui permet d’aller chercher du rendement et du remplissage de grain tout en offrant de la souplesse pour le chantier de récolte.
– Dans le silo, grâce à un grain farineux qui éclate bien à la récolte car il ne durcit pas à maturité, tandis que les parties vertes se hachent correctement.
– Et bien sûr des économies d’intrants puisque pour le même travail au champ les m3 rendent un tonnage/ha plus important avec plus d’amidon.

L’occasion aussi pour Loïc, agronome Pioneer spécialiste de la nutrition animale, de distiller de précieux conseils pour la réalisation d’un silo et puis pour en tester la qualité.

Vers la websérie m3

webserie1
webserie3
webserie2

 

7 mars 2018

Loïc Aubry était interviewé sur le stand VillageSemence au SIA 2018. Il a présenté son métier et m3.Loïc est agro-nutritionniste chez Pioneer. C’est un nouveau métier qui fait le lien entre la semence et la nutrition animale afin de toujours mieux faire correspondre la sélection des nouveaux hybrides avec les besoins des éleveurs.

m3, c’est l’innovation Pioneer en hybrides denté farineux développée pour l’ensilage. Les maïs de la gamme m3 apportent plus de souplesse de culture et de récolte à l’exploitant et également plus d’amidon facilement digestible.

Pour en savoir plus, regarder l’interview

loic-village-semences

 

6 mars 2018

Vous allez bientôt semer, les semences Pioneer sont prêtes et vous allez préparer le lit de semence, mais avez-vous pensé à vérifier que vos sols étaient correctement ressuyés ?
Car en travaillant sur un sol mal ressuyé, vous risquer de le compacter, ce qui entraine une réduction de la porosité et de l’aération du sol et diminue sa vitesse de drainage ainsi que la disponibilité de l’air et de l’eau.Implanter sur un sol compacté, c’est limiter la profondeur d’enracinement, l’accès à l’eau, l’absorption des éléments nutritifs du sol et l’efficacité de l’eau pluviale et d’irrigation.

Et c’est là que votre amie la bêche intervient : arpentez vos parcelles muni d’une bêche et prélevez des blocs sur 30-40 cm environ. Un sol est ressuyé quand la terre s’émiette sans lisser : si le bloc de terre prélevé s’émiette en tombant par terre, c’est bon.

Vous saurez ainsi dans quel ordre travailler vos parcelles et quand, sans risquer d’entamer leur potentiel.

beche1
beche2

 

2 mars 2018

Pioneer m3 était cette année pour la première fois partenaire du Pot des Champions, l’événement qui clôture la journée du concours général agricole charolais. Très apprécié par les participants, le pot s’est tenu sur le stand de la région Bourgogne Franche Comté. Il a réuni l’ensemble des éleveurs charolais présents à Paris et les élus du Herd-Book Charolais.
herd-char2
herd-char5
herd-char1
herd-char4
herd-char3
herd-char6

 

26 février 2018

m3, notre innovation au service des éleveurs, était cette année partenaire de Prim’Holstein France pour le Concours Général Agricole qui se tient au Salon International de l’Agriculture.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Photos Prim’Holstein France

 

25 février 2018

Réussir Bovins Viande est allé à la rencontre du GAEC Micaud, qui élève 350 charolaises, inscrites à l’Herd-book, à Ygrande dans l’Allier. Les vaches en finition sont essentiellement nourries avec de l’ensilage maïs.
Il y a quelques années, ils ont abandonné la culture de maïs corné-denté pour cultiver uniquement les nouveaux dentés farineux m3 de Pioneer : le GAEC Micaud complémentait l’ensilage de maïs corné-denté avec des céréales, environ 1 kg pour 11 kg d’ensilage. Mais grâce à la teneur plus élevée en amidon plus digestible des maïs m3, ils ont pu réaliser d’importantes économies sur ce poste, environ 1,4 kg de céréales par jour/vache.
Comme l’explique Loïc Aubry de Pioneer, également interviewé, l’amidon des denté farineux m3 est non seulement plus digestible que celui des corné-dentés grâce à sa structure farineuse, mais il y en a plus, car l’exploitant peut laisser le grain se remplir jusqu’à 38 % – 40 % de MS grâce au remarquable stay-green des m3. Comme les maïs m3 sont des dentés, ils continuent de faire des grains et des rangs si les conditions sont bonnes, augmentant ainsi la quantité d’amidon et de MS/ha récolté.

Pour en savoir plus, lisez l’intégralité de l’article

micaud1
micaud2
micaud3

 

13 février 2018

L’Association Générale des Producteurs de Maïs (AGPM) vient de lancer Maïsconnection, une application smartphone pour créer un lien avec les maïsiculteurs et communiquer sur la filière.
Les exploitants trouveront ainsi des informations, actualisées toutes les semaines, sur le marché et les cours et des documents à télécharger pour ceux qui veulent se lancer dans la certification.
Également une rubrique sondage et une rubrique mobilisation pour recueillir les avis des maïsiculteurs et les inciter à participer aux consultations publiques, comme par exemples les Egalim.
Enfin, la rubrique ” Idées claires, Idées reçues ” est un véritable pensum qui propose des données et des explications claires pour contrer toutes les contre-vérités et fausses informations régulièrement entendues sur le maïs.
Maïsconnection est disponible pour téléphones Android et Iphones.
maisconnect1
maisconnect2
maisconnect3

 

5 janvier 2018

Toute l’équipe Pioneer vous présente ses meilleurs voeux pour 2018

 

20 décembre 2017

Pour 2018, toute l’équipe Pioneer est mobilisée pour défendre la rentabilité de votre exploitation.
  • Découvrez les nouveautés 2018,
  • Focus sur les hybrides pour déplafonner la performance dans les parcelles à hauts potentiels,
  • Comment pousser la marge dans les parcelles à potentiel moyen,
  • Faites connaissance avec M3, notre innovation ensilage qui augmente l’énergie disponible à l’hectare,
  • Découvrez le service Alterna, pour faire 3 cultures en 2 ans et ainsi défendre la rentabilité de vos exploitations,
  • Premium, l’innovation qui sécurise la mise en place de votre potentiel de rendement.

Télécharger notre sélection Pioneer 2018

flyer-glap-17

 

7 décembre 2017

s11-mertz

Gilles Mertz, exploitant à Elsenheim, a des parcelles de terre noire non irriguée avec quelques plaques de cailloux-graviers. Comme ces sols ont peu de Réserve Utile, ils souffrent rapidement lorsque l’été est chaud et sec. Il a donc décidé, sur les conseils de son agent, d’essayer en Sem’Expert un hybride résistant en cas de stress hydriques : P9234 AquaMAX.

Gilles raconte : « La parcelle avait un précédent blé d’hiver. J’ai semé le 8 avril. L’hybride visuellement parlant ne paie pas de mine, mais il a une superbe vigueur de départ et ne marque pas en cas de stress hydrique. Comme c’est un demi-précoce, j’ai pu le battre tôt, le 17 octobre. Et ensuite j’ai pu récolter celui de mes clients puisque j’ai aussi une activité d’ETA. J’en referai sur mes terres noires, car il a un bon potentiel ».

M. Mertz a suivi la recommandation de densité de son agent à 100 000 grains/ha. Les rendements se sont échelonnés de 132 q/ha à 24 % d’humidité en gravier-cailloux à 167 q/ha à 27 % d’humidité en terre noire non irriguée. Comme prévu, il a augmenté sa marge de 8 à 10 % sur sa partie non irriguée.

En savoir plus sur P9234 AQUAMAX

 

2 novembre 2017

Comme beaucoup de maïsiculteurs, Michel Engasser, exploitant à Ottmarsheim, a été contraint d’arrêter la monoculture. Il a suivi nos conseils en semant des variétés d’orge précoce pour récolter très tôt et ensuite semer derrière P7054 Alterna, un hybride spécifiquement sélectionné pour une culture dérobée avec un début de cycle chaud et sec et une fin de cycle froide.Le 26 octobre, dans ses parcelles d’Alterna, le grain était à 43 % d’humidité. Comme prévu la précocité est au rendez-vous et la récolte est planifiée vers le 15 novembre. Le grain devrait alors être à 32 % / 34 % d’humidité.

Contrat bientôt rempli donc pour P7054, puisque Michel devrait doubler ses marges grâce à cette culture dérobée de maïs.

centre-se-dry_neuvy-pailloux-2
lg_se-dry-cauna-1

 

 

30 octobre 2017

Pourquoi AQUAmax précoce à haute densité ? Juste pour une meilleure marge économique !

Un exploitant de Fessenheim (68) que nous suivons fait 85 ha de maïs grain. Comme il sèche lui-même, il étale sa collecte. Pour cela, 30 % de sa surface est en C1, 40 % en C2-D et 40% en E.
Il a décidé cette saison de faire en C1 de l’AQUAmax précoce à haute densité. Il a choisi P9234, la variété adaptée à ses parcelles. Semé à 114 000 pieds/ha, il a récolté 151 q/ha à 23 % d’humidité.
Grâce à sa variété AQUAmax Précoce, il a juste fait un tour d’eau en moins par rapport à la variété C1 qu’il utilisait avant. Il a juste fait une meilleure marge économique.
Et l’année prochaine, il va juste refaire la même chose !
al1-s6
al2-s6

 

En savoir plus sur P9234 AQUAMAX

25 octobre 2017

Les récoltes en Alsace se terminent et comme l’année passée, les performances de P9234 AQUAmax sont conformes aux attentes, notamment les +8 % de marge par rapport à une variété précoce classique.
Vous êtes nombreux à nous avoir communiqué vos rendements. Merci. Les résultats parlent d’eux- mêmes.
est-s5

 

En savoir plus sur P9234 AQUAMAX

19 octobre 2017

35 agriculteurs ont assisté à la récolte de notre essai avec 8 modalités irriguées. Une variété précoce, AQUAmax Précoce P9234 et 7 variétés tardives et demi-tardives. Malgré un stress de chaleur lors de la floraison et une attaque marquée de pyrales, les rendements et les marges brutes sont restés très bons.

Notamment notre variété P9234 AQUAmax Précoce qui a rendu 118 q/ha à 26,9 % d’humidité. Ce qui en fait en plus une variété très intéressante pour un arrachage précoce en vue d’un semis de céréales.

Nous avons également présenté aux agriculteurs nos services Sem’Expert Perf et Sem’Expert Marge, qui permettent de maximiser le potentiel de la parcelle et ainsi de faire du maïs la culture la plus rentable de leur exploitation.

En savoir plus sur P9234 AQUAMAX

al-essai1
al-essai2
al-essai3
al-essai4

 

28 septembre 2017

28-1
Pioneer a accueilli plusieurs centaines d’agriculteurs sur son site de production de semences à Aussonne (31) ce jeudi. Véritable voyage au centre du maïs, cette journée a été l’occasion de découvrir toutes les innovations qui font et qui feront du maïs un pilier incontournable de la performance des exploitations.La journée, s’est organisé autour de grands temps forts :
– un 1er atelier de découverte des nouvelles technologies qui permettent d’accélérer le temps d’obtention d’une nouvelle variété avec des caractères bénéfiques.
– un 2nd atelier dédié aux apports du digital sur le pilotage du maïs à la parcelle, avec l’exemple de la plateforme numérique ENCIRCA Pioneer aux US et le FIT Services en France.
– un temps fort de plénière avec la présence de grands témoins du secteur agricole et des intervenants Pioneer du monde entier.
– enfin une visite de l’usine a permis de découvrir une innovation unique au monde pour l’application de traitement de semences.

Beaucoup d’échanges sur cette journée avec des agriculteurs de la France entière, des distributeurs, des startups agricoles et les équipes Pioneer, permettent d’envisager un bel avenir avec le maïs.

28-2
28-3
28-42

 

30 août 2017

Christophe et Julien vous donnent rendez-vous au champ pour échanger sur les solutions sélectionnées pour vos contextes parcellaires. Ce tour d’Alsace démarre la semaine prochaine et se termine mardi 19 septembre avec le programme suivant :

Mardi 5 septembre : à 10h30 chez M. Hasenboehler à Ammertzwiller
Mercredi 6 septembre : à 10h30 chez M. Muller à Hettenschlag et à 10h30 à l’EARL des Cigognes à Hochfelden
Jeudi 7 septembre : à 10h30 chez M. Keller à Balgau et à 10h30 chez M. Roehrig à Schleithal et à 17h chez M. Ehrhardt à Mundolsheim
Mardi 12 septembre : à 11h chez M. Koegler à Gerstheim et à 14h30 au Gaec du Ried à Hilsenheim
Mercredi 13 septembre : à 11h au Gaec de Munchouse à Munchouse et à 15h à l’EARL des 3 Sources à Urschenheim
Mardi 19 septembre : récolte en direct à 10h30 chez M. Kistler à Kilstett avec repas champêtre (sur inscription)

Pour en savoir plus ou vous inscrire, contactez Christophe au 06 80 34 03 37.

Pour en savoir plus sur les solutions Pioneer

24 août 2017

P7054, semé en Alterna le 21 juin après l’orge chez Michel Engasser à Ottmarsheim, est au stade 14 feuilles !

Pour en savoir plus sur Alterna

 

21 août 2017

P9234, hybride Optimum AQUAmax Précoce Haute Densité (Haut-Rhin, parcelle irriguée).

Malgré une densité de 115 000 pieds, super programmation : 16 à 18 rangs !

Gros rendement économique en perspective !

Pour en savoir plus sur Aquamax

 

13 juillet 2017

N’hésitez pas à semer des variétés d’orge précoce pour implanter ensuite une culture Alterna et doubler vos marges ! Chez Michel Engasser, agriculteur à Ottmarsheim : récolte d’une orge d’hiver les 19 et 20 juin, puis semis d’un maïs Alterna le 21 juin. P7054 est au stade 5 feuilles !

Pour en savoir plus sur Alterna

 

5 juillet 2017

Champ de maïs Pioneer en Alsace

Champ de maïs Pioneer en Alsace

 

L’ensemble des variétés semées en Sem’Expert sont en floraison depuis le 28 juin, même les nouveautés les plus tardives comme le P0729 !
Toutes les variétés présentent une très belle programmation de 16 à 20 rangs.

Pour en savoir plus sur Sem’Expert

 

7 juin 2017

 PARTICIPEZ AU PRIX 2017 POUR L’INNOVATION EN AGRICULTURE

Vous êtes agriculteur, vous avez conduit un projet innovant qui conjugue rentabilité, préservation de l’environnement et insertion dans les territoires.

fondation-sarazin

N’hésitez pas à déposer vos dossiers auprès de la fondation Sarazin. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’à fin Juin sur  www.fondationpierresarazin.fr.

Il y a plus de 35 000 € de prix !