Actualités

Actualités
de votre région

24 mai 2019
L’effet Premium, c’est aussi sur le système racinaire

« Ce qu’il fait à l’intérieur se voit à l’extérieur », vous vous souvenez ? Premium, c’est un peu la même chose : ce que les semences font sous terre, vous le voyez à l’extérieur.

Une sélection de semences de haute qualité et un enrobage nutritif vont permettre à la plante de développer un système racinaire plus important, plus puissant. Comme le montre cette photo des deux versions de P0023 semé le 28 mars à Guimps (16). Jusqu’à 37 % de longueur en plus, quel que soit le type de sol, ont été mesurés par les études Pioneer.

Les semences Premium sont donc idéales dans des terres froides et/ou lourdes où les maïs mettent du temps à s’implanter.

En savoir plus sur Premium

17 mai 2019
Pour le bio, on a l’accompagnement et les hybrides qu’il vous faut

Ce dont semble plutôt convaincu un agriculteur charentais qui cultive 110 ha de maïs bio. Du Sem’Expert Dry bio (photo avec la truelle) pour ses parcelles à bas potentiel et non irrigués et des hybrides comme P9074 bio et P9911 bio, stables dans tous les potentiels et adaptés à la conduite en bio notamment grâce à leur croissance rapide pour couvrir rapidement l’inter-rang et à leur profil sanitaire de haute qualité.

L’exploitant a été accompagné en Sem’Expert et les maïs semés fin mars. On remarque sur les photos un désherbage bien maîtrisé. Environ 2/3 de la surface des maïs bio a également été protégée contre les attaques de taupins par la solution de biocontrôle de Corteva.

 

14 mai 2019
Photo garantie sans trucage

Semis le 25 mars.

À gauche Premium. À droite, pas Premium.

 


Quelques principes en cas de gel

Plusieurs zones ont été touchées par des épisodes de gel plus ou moins fort. Vous observez peut-être dans vos parcelles des feuilles qui deviennent brunes puis se décolorent pour devenir translucides avant de disparaître.

Sachez que tant que l’apex de la plante est indemne, le maïs est viable quel que soit l’état des feuilles. L’apex indemne conserve sa capacité à produire les nouvelles feuilles qui apparaitront dès que les conditions seront meilleures.

Par contre, ne faites aucune intervention sur la parcelle tant que les plantules ne sont pas correctement reparties et lors des traitements herbicides (et des apports d’engrais), n’oubliez pas de prendre en compte les feuilles disparues pour respecter les stades d’application et ne pas engendrer de phytotoxicité.

 

9 mai 2019
A quoi ça sert de semer tôt ?

Une simple photo pour celles et ceux qui se demandent à quoi ça sert de semer tôt.

 

5 mai 2019
L’accompagnement Sem’Expert, efficace aussi en agriculture bio

Une belle levée et une belle maîtrise des adventices à la herse étrille pour cet agriculteur bio des Deux-Sèvres qui, cette année, a profité de tous les services de l’accompagnement Sem’Expert, du positionnement de l’hybride à la date de semis, pour sa parcelle en IPSH 2.

 

4 mai 2019
Et un adepte de plus

Décidément, le maïs Sem’Expert Dry n’en finit pas de convertir des agriculteurs, même les plus réticents. Par exemple, il aura suffi à cet agriculteur vendéen, réticent au départ, de le voir chez des voisins pour vouloir en faire sur une parcelle de 4 ha en IPSH5. Aujourd’hui il dit « waouh je ne regrette pas il est superbe ! ».

Il attend désormais la récolte aux normes pour aller prêcher la bonne parole chez les agriculteurs alentours.

 

30 avril 2019
Sem’Expert Dry, le maïs le moins risqué

Gilles VK, agriculteur dans le Loiret, a été obligé de retourner une parcelle de colza. Seule solution pour préserver de la marge, faire un maïs.
Mais sa parcelle est très séchante et non irriguée. Il a donc choisi de faire du Sem’Expert Dry, « la manière de faire du maïs qui est la moins risquée« .

 

29 avril 2019
Les habitudes viennent de VENUS et les améliorations viennent de MARS

Pour Yoann, exploitant en Vendée, 2019 aura été la première fois où il aura semé en mars. Fin mars. Même s’il est engagé en Sem’Expert depuis plusieurs années avec Pioneer, il maintenait ses semis entre le 20 et le 25 avril. Par habitude, par mimétisme avec les exploitants alentours.

C’est bien la relation de confiance qui s’est développée avec son agent Pioneer qui a emporté la décision de semer précocement. Les conseils agronomiques et climatiques ont toujours été pertinents et exacts, la qualité de service est toujours au rendez-vous. Alors pourquoi le semis précoce serait un mauvais conseil ?

À date, les 60 ha semés sont une réussite comme le montrent les photos.

 

26 avril 2019
40% du rendement final se joue dès le semis

Saviez-vous que 40 % du rendement final se joue dès le semis ? Pour préserver votre rendement dès le semis, la réponse, c’est Premium. Avec les semences Premium, vous sécurisez au maximum votre implantation de maïs.

Surprotégées et énergisées, les semences de qualité supérieure Premium se jouent du stress émergence pour la mise en place d’un peuplement homogène, actif et renforcé. L’enrobage stimule l’activité photosynthétique des plantes durant tout leur stade sensible pour mieux affronter les stress climatiques, capter plus de ressources nutritives dans le sol et accélérer leur cycle de développement.

La solution Premium sécurise votre potentiel de rendement grâce à une maîtrise de la densité et de l’uniformité du peuplement. Avec Premium, bénéficiez d’une offre tout en un dans votre sac de semence.

À gauche, une parcelle Premium. À droite une parcelle non Premium (et non Pioneer).