Actualités

Actualités
de votre région

14 décembre 2018
Oui à la performance après Sonido avec Premium Force 20 CS

Premium Force 20 CS, c’est l’association de l’insecticide Force 20 CS à l’enrobage nutri-protecteur des semences de haute qualité Premium.

Des séries d’essais conduits depuis 3 ans dans différents contextes de pression ravageurs sur plus de 200 plateformes d’expérimentation et 12 000 grandes parcelles ont montré que Premium Force 20 CS était une solution idéale pour l’après Sonido et permis de définir précisément le positionnement de cette solution.

En pression taupins faible à moyenne, Premium Force 20 CS c’est une levée meilleure que Sonido dans 79 % des cas avec + 2,4 % de levée en moyenne et un rendement mieux préservé dans 68 % des cas avec + 1,5 % de rendement préservé en plus.

En pression taupins moyenne à forte, la double protection Premium Force 20 CS + micro-granulé prend là encore le dessus sur Sonido + micro-granulé. Avec une meilleure levée dans 65 % des cas avec + 2 % de levée en moyenne et dans 54,2 % des cas un rendement mieux préservé avec + 0,4 % de rendement préservé en plus.

« Premium est une composante essentielle dans la gestion de l’après Sonido, explique Nicolas Perraud, expert Premium chez Pioneer. L’association d’une semence enrobée de très haute qualité et d’un insecticide permet aux plantes de se développer rapidement et solidement pour sortir rapidement de leur stade sensible tout en maîtrisant efficacement les ravageurs du sol. »

En savoir plus sur Premium Force 20 CS

7 décembre 2018
Le maïs comme culture de retournement, pensez-y !

Un agriculteur de Berneuil-sur-Aisne, près de Noyon (60), a été obligé de retourner une parcelle de 6 ha de betteraves sucrières en plein mois de mai. Pour sauver de la marge, son technicien-conseil lui a recommandé d’implanter à 102 000 pieds/ha P8307, un très précoce de la famille DentéMax, bien adapté à un semis tardif dans des sols non irrigués et qui résiste bien aux stress hydriques, notamment en fin de cycle au remplissage.
De plus, grâce à son cycle court, la date de récolte de P8307 ne mettait pas en péril l’implantation d’une céréale derrière.

L’agriculteur n’est pas mécontent d’avoir suivi le conseil. Il a récolté le 25 octobre et la parcelle a rendu 119 q/ha à 28 % H2O pour une marge brute de 1 056 €.

 

6 décembre 2018
Premium, une efficacité et une robustesse à toute épreuve

Au cours des trois dernières années, Pioneer a mené des milliers d’essais en chambre de culture et en plein champ, dans toutes les conditions pédoclimatiques, pour caractériser les bénéfices des semences Premium.

Par exemple, en chambre de culture, Pioneer a mesuré pour les modalités Premium un développement racinaire plus important (+ 37 %), surtout au niveau des racines latérales secondaires, et a mis en évidence une plus grande régularité du peuplement.

Au cours des 87 essais de plein champ conduits, Premium a démontré son efficacité et sa robustesse. Efficacité car en moyenne les semences Premium avaient un meilleur taux de levée (+3,2 %) et par conséquent les parcelles Premium avaient un rendement mieux préservé (+2,1 %). Robustesse car les taux de levées des semences Premium étaient meilleurs dans 83,3 % des cas et le rendement était mieux préservé dans 69,6 % des cas.

Que Premium confirme à nouveau ses promesses, Nicolas Perraud, expert Premium chez Pioneer, s’y attendait. « Premium, ce sont des semences de qualité supérieure sélectionnées enrobées d’une solution nutritive et protectrice, explique Nicolas. La qualité des semences joue sur la diminution du nombre de petits pieds. La qualité et l’enrobage permettent un développement racinaire plus rapide et plus profond, donc sur une émergence plus rapide, plus solide et plus homogène. Comme la levée et la régularité du peuplement sont les premiers facteurs de réussite de la culture du maïs, il est logique de voir le potentiel de rendement s’exprimer. »

Pour résumer les 3 années d’essais, Premium a montré :

une meilleure émergence de vos cultures avec +1,1 % à 6 % de plantes levées,
une meilleure régularité de peuplement avec -30% à -43% de petits pieds,
un potentiel de rendement préservé avec +2,1% à +8,3% de rendement préservé.

 

4 décembre 2018
A l’écoute du sol pour augmenter les rendements

Les Fermes Innovantes de Pioneer sont un groupe d’exploitations qui expérimentent pratiques et outils afin d’améliorer les performances des parcelles de maïs. Parmi elles, l’exploitation de M. Lacaze à Lavernose-Lacasse (31).

Chez M. Lacaze, Pioneer teste des technologies de précision pour mieux comprendre l’origine de l’hétérogénéité intraparcellaire du rendement afin d’agir dessus. Car cette hétérogénéité est souvent le résultat d’une combinaison de facteurs :
– des facteurs annuels comme le climat, le peuplement, les ravageurs,
– des facteurs de gestion parcellaire, comme des problèmes d’irrigation ou des carences
– des facteurs structurels, comme la profondeur du sol et sa texture, la topographie.

Dans un souci de précision maximale, Pioneer croise et analyse les informations issues de la cartographie satellite du service FIT (comportement de la végétation), d’une analyse de résistivité du sol (zonage du sol) et d’analyses chimiques du sol réalisées selon un maillage précis. L’objectif final sera d’intégrer ces connaissances dans les algorithmes du FIT Services pour affiner encore plus les conseils et les recommandations de pilotage.

 

3 décembre 2018
FIT Services, l’amélioration continue de vos parcelles

Avec FIT Services, vous pouvez découper votre parcelle et voir comment évoluerait l’homogénéité de la biomasse si vous moduliez les densités de semis dans ces zones.

Sur la photo 1, l’agriculteur a découpé sa parcelle en fonction de son sens de semis. Même s’il sème à des densités différentes dans ces zones, FIT Services a calculé que l’hétérogénéité parcellaire resterait maximale.

Sur la photo 2, l’agriculteur a demandé à FIT Services de découper la parcelle en fonction de l’hétérogénéité enregistrée sur les cartes. Dans ce cas, FIT Services a calculé que l’hétérogénéité parcellaire diminuerait de 40 % si l’agriculteur semait à des densités adaptées au potentiel de ces zones.

Après, libre à l’agriculteur de conserver son sens de semis avec un semoir de précision ou bien de changer son sens de semis sans semoir de précision.

S’il respecte le découpage proposé, l’agriculteur verra l’année prochaine où se situent les nouvelles zones hétérogènes. Et FIT Services lui proposera à nouveau un découpage pour moduler encore plus finement ses densités de semis. En suivant ce processus d’amélioration continue, l’agriculteur arrivera rapidement à semer la bonne densité dans chaque zone de potentiel.

 

27 novembre 2018
Combiner les facteurs de succès pour déplafonner ses rendements

Sébastien Brunet, exploitant à Sonnay (38), a conduit des essais avec P0937 en associant plusieurs facteurs pour identifier la ou les combinaisons qui permettaient de déplafonner les rendements au-delà de 180 q/ha :
– l’utilisation de la meilleure qualité de semences possible : Premium,
– une augmentation de la densité,
– une augmentation de la dose d’azote correspondant à l’objectif de 180 q/ha.

Sans surprise, les 4 modalités Premium se retrouvent dans les 5 meilleures résultats. Notamment grâce à la diminution du nombre de petits pieds, donc à plus d’épis mieux programmés et mieux fécondés.
Les meilleurs rendements sont obtenus avec les densités les plus élevées. Mais dans ce cas il faut veiller à apporter la dose d’azote adéquate avec l’objectif des hauts rendements.

Au final, Sébastien fait un bénéfice net supplémentaire de 113 €/ha avec la meilleure modalité pour une augmentation du chiffre d’affaires de 221 €/ha.

Qualité Densité semée Densité récoltée Petits pieds Azote Humidité Rdt net
Premium 81 78 2,6 % 190 18,6 178,8
Premium 93 89,5 3,4 % 190 19,4 176,5
Standard 93 88 8,0 % 190 19,4 172,2
Standard 81 77 9,1 % 190 21,1 169,7
Standard 81 78 7,8 % 240 21,5 172,0
Standard 93 87 6,9 % 240 20,1 180,5
Premium 93 86,5 2,3 % 240 19,9 183,1
Premium 81 75,6 1,3 % 240 20,0 179,8

 

23 novembre 2018
Boreas, la machine à vent

Grâce à Boreas, les chercheurs de Pioneer peuvent examiner dans quelles mesures les plantes peuvent résister aux vents violents, sans avoir besoin d’attendre des évènements météorologiques imprévisibles.

Boreas, qui tient son nom du dieu grec du vent, peut générer des souffles équivalents à des vents de 70 à 110 km/h pour tester la tenue de tige et la résistance à la verse racinaire des hybrides, des qualités mécaniques essentielles pour préserver le rendement face à de violentes tempêtes de vent.

Boreas est un outil d’évaluation unique au monde, développé par Pioneer pour améliorer le positionnement de ses hybrides. Elle existe en seulement deux exemplaires, dont un en Europe.

 

12 novembre 2018
Le concours de la Vache de l’année 2018 est ouvert

Qui sera la grande gagnante ? A vous de décider ! Venez voter pour une des 235 prétendantes au titre.

Pioneer est partenaire de la 7ème édition de ce concours organisé par l’association Prim’Holstein France qui met en avant les Prim’Holstein les plus rentables des élevages français et ce faisant, la qualité du travail de leurs propriétaires.

Ce concours se déroule uniquement sur internet du 13 au 19 novembre.

Participer au concours

 

8 novembre 2018
Pour votre méthaniseur, allez chercher le rendement avec Alterna

Le GAEC Vivieroche ne fait pas que du m3, il fait aussi de l’Alterna Méthanisation, pour la deuxième année consécutive. Alterna Méthanisation est un service Pioneer pour conduire en deuxième culture un maïs hautement productif pour alimenter les méthaniseurs.

Cette exclusivité est rendue possible dans les terres de l’Est par l’expertise Pioneer dans la conduite des maïs ultra-précoces et surtout par P7326, un ultra-précoce très adapté aux semis tardifs qui tolère bien les coups de chaud et accumule rapidement de la chaleur pour faire de beaux épis bien remplis en amidon en seulement 3,5 mois.

En 2017, le GAEC Vivieroche avait fait une moyenne de 9,5 t MS/ha sur 60 ha. Cette année, ils ont semé 30 ha le 28/06 et récolté 9 t MS/ha le 26/10 avec seulement 130 mm d’eau sur le cycle du maïs.

 

7 novembre 2018
m3, ce sont les autres qui en parlent le mieux

La Ferme expérimentale de Grignon est installée dans les Yvelines. La moitié de sa SAU, 400 ha, est consacrée à la production de fourrages (herbe, maïs, luzerne) pour son cheptel bovin (200 VL) et ovin (600 brebis). Depuis 2017 ils testent les nouveaux hybrides m3 pour leur ensilage de maïs. Voici ce qu’ils en disent.

En savoir plus sur M3